le bonjour du 19.12.2020

Quatrième dimanche de l’Avent – Notes d’évangile (Lc 1,26-38)

Le jour se lève en Galilée.

Marie, sans trop savoir pourquoi,

À l’aurore de sa journée,

Se souvient de David, le Roi.

Sur les hauteurs de la Judée

Dieu lui promettait par Nathan

Un fils issu de sa lignée,

Ce messie, le peuple l’attend…

Quand donc, Seigneur, se dit Marie,

Verra-t-on venir cet enfant

Pour couronner la dynastie

Dont ton amour s’est fait garant ?

– – – – –

Le jour pointe sur les collines.

Dans sa prière, Élisabeth

Pense à sa plus jeune cousine,

Dans sa maison de Nazareth.

Il faudrait bientôt qu’elle apprenne

Que s’annonce un petit cousin !

Qu’au plus haut de l’Alliance ancienne

Jean déjà s’anime en son sein !

– – – – –

À son ouvrage d’ébéniste,

Tendrement s’applique Joseph.

Il parfait son œuvre d’artiste

Par cette gravure en relief :

« À Marie, ma douce promise ».

Le berceau, tout en olivier,

Guettera, là dans la remise,

Le jour qui les verra mariés…

– – – – –

Le jour se lève pour le monde.

Le saint Archange Gabriel

À celle en qui la grâce abonde

Dit le salut venu du Ciel.

Il attend la libre réponse

Dont la servante du Seigneur

Veuille accueillir l’immense annonce

Dans la foi pure de son cœur.

Et Marie conçoit la Parole.

L’Esprit la suscite en son Oui.

Et l’aile de l’Ange la frôle.

Dieu fait silence. Rien ne bruit.

Philippe Wargnies sj

4e dimanche de l’Avent ; l’Annonciation (Lc1,26-38) ; pistes pour une catéchèse familiale

Qu’il me soit fait selon ta Parole !

Au fil des siècles les artistes ont représenté l’événement de l’Annonciation par des groupes statuaires, tableaux, icônes, fresques et enluminures en imaginant les personnages dans le contexte qui leur était contemporain ou dans le contexte du la civilisation biblique.

Voici deux œuvres qui ont voulu suggérer le mystère de l’Annonciation plutôt que la représentation d’une scène.

Regarde la peinture de Marc Chagall. Que vois-tu ? Où se trouve la Sainte Vierge ? On a l’impression qu’elle flotte dans le ciel. Elle a un immense bouquet dans ses bras. Serait-ce pour suggérer le parfum de ses vertus ? en bas on voit des pétales blancs : ce sont des lys, fleur de la pureté et pourquoi pas des anges, car Marie est Reine des anges ?

Comment est représenté Gabriel ? Ses mains croisées suggèrent le Fiat de Marie. Ses ailes sont pleines de colombes, image du St. Esprit. Les couleurs et la richesse de son apparence font comprendre qu’il est un messager royal. Et pas n’importe lequel. Derrière lui s’invite l’Univers entier : ciel, mer, feu. Mais la Vierge est-elle sur la terre, une femme assise dans un jardin de lys (à moins que ce ne soit son jardin intérieur) ou est-ce la Reine des Cieux car son voile se prolonge dans la voûte céleste ?

L’autre œuvre est un bas-relief. Combien de personnages distingues-tu ? On a l’impression que Marie et l’ange se donnent la main. Mais c’est peut-être une vague ou plutôt la tête et le bec d’une colombe dont l’aile gauche s’identifie avec celle de l’ange et l’aile droite semble porter la Ste Vierge. On peut imaginer que l’aile qui la porte, la couvre aussi dans un battement. L’Esprit Saint viendra sur toi et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre (Lc 1, 35a). Malgré des lignes nettes, les espaces vides et la transparence du bleu montrent que l’artiste n’a pas voulu représenter une scène, mais simplement suggérer ce qui en fait est inexprimable.

Prière : Consentir à la Grâce de Dieu ! Le OUI de Marie est la plus belle réponse que nous puissions donner à Dieu. Demandons à la Ste Vierge ce cadeau ! Allumer les quatre bougies de la couronne pendant la lecture de l’évangile et chanter ensuite Je vous salue Marie où écouter l’enregistrement d’un Ave Maria.

Ce we à st Jean Berchmans et NOEL Tous les horaires se trouvent sur le site www.kelmesse.org…  (A votre arrivée sur le site, vous choisissez le diocèse de Malines-Bruxelles et ensuite l’église st Jean Berchmans. La plupart des célébrations habituelles du dimanche seront dédoublées et des célébrations sont ajoutées aussi.  Elles sont annoncées là, et nous vous demandons de vous inscrire par là. Les personnes qui ne disposent pas d’internet peuvent demander à un ami de le faire pour elles.  Pour chaque célébration, nous pouvons être 15 adultes. Les enfants de moins de 12 ans ne sont pas à compter dans les inscriptions.

Participer à l’eucharistie: www.kelmesse.org (15 pers.)

                Le Bonjour des Amis

Eglise st Jean Berchmans ° st Michel                                       12.12.2020

Chers amis,

Nous arrivons au 3° dimanche de l’Avent. « Gaudete » était-il chanté, « Réjouissez-vous », car notre Sauveur est proche. C’est la lumière qui pointera en allumant la 3° bougie de la couronne de l’Avent.

Pourtant, l’ambiance générale est lourde en raison des multiples restrictions en vigueur en raison des chiffres sanitaires qui ne descendent pas suffisamment vite.

Ce dimanche, nous pouvons célébrer l’eucharistie… pour 15 personnes. Nous le vivons avec un pincement au coeur, tant nos communautés dominicales seront réduites. Et pourtant, dans la Communauté jésuite, beaucoup vont se mobiliser pour célébrer et prêcher. Comme nous avons la chance d’avoir l’Eglise et la Chapelle ND des Apôtres, les messes se dérouleront dans les deux lieux, aux heures habituelles. De ce fait, 30 personnes seront accueillies pour les deux messes célébrées en parallèle.

Ce we, nous demandons aux personnes de s’inscrire, ou demandez à quelqu’un de le faire pour vous, sur le site web Kelmesse.org. Vous précisez à l’arrivée sur le site web, votre nom, votre adresse mail, et puis que vous êtes du diocèse de Malines-Bruxelles, vous choisissez l’église st Jean Berchmans – st Michel, et vous cochez le nombre de places que vous souhaitez soit à l’église soit à la Chapelle, à l’heure où il y a de la place (maximum 15 personnes, les enfants de moins de 12 ans non comptés). Quand le quota de 15 est atteint, les inscriptions ne sont plus possibles.

Vous arrivez bien à temps. Si vous venez à l’église, vous entrez par l’église. Si vous venez à la Chapelle, vous entrez par la Cour d’honneur. (Lavement des mains, distanciation 10m2 autour de vous sauf les bulles familiales, et port du masque sont demandés).

Ce dimanche 13 décembre, la communion sera donnée dans le cloître au début des messes auxquelles vous n’auriez pas eu place.

En semaine, les horaires habituels reprennent. Les messes de 7h45, 11h30, 18h30 seront dédoublées. La messe de 18h30 sera transmise par Facebook et YouTube. (Profil FB ou Canal Tommy Scholtes – Eglise st Jean Berchmans).  Les confessions aux heures habituelles aussi, dans la Bergerie.

Il n’y aura pas de temps d’adoration puisque les messes reprennent.

Nous devons ensemble respecter la règle : pas plus de 15 personnes dans l’église ou la chapelle.

Troisième dimanche de l’AventNotes d’évangile (Jn 1,6-8.19-28)

Jean est son nom, confessa son père.

Il contemplait, enfin sous ses yeux,

Son fils, leur fils, ce cadeau de Dieu.

Grâce octroyée sur tant de prières.

L’enfant grandit, selon la promesse.

La main de Dieu sur lui reposait.

Elisabeth priait en secret

     Pour leur enfant depuis sa grossesse.

Puis vint un jour, près de Béthanie,

Où sans retour Jean prophétisa.

Son Rédempteur, il le baptisa

Là, dans les eaux de Transjordanie.

Dès ce moment, Jean ne peut plus taire

La vérité qui couve en son cœur.

Dieu l’a voulu, lui, le précurseur,

Pour témoigner de la vraie Lumière.

Jusqu’à crier, Jean cite Isaïe.

Dieu veut que tous par lui puissent croire

En leur Sauveur au cœur de l’histoire.

Tel est le seul tourment de sa vie.

Il tient son rôle et connaît sa place.

À la question : mais qui donc es-tu ?

Pour dissiper tout malentendu

Jean sans détour, l’affirme et s’efface :

« Je ne suis pas Celui que j’annonce.

Non, je ne suis en rien le Messie.

Je ne suis pas le prophète Élie.

Mais Christ me suit. Voilà ma réponse. »

Que nous dis-tu de plus de toi-même ?

« Tout simplement, moi je suis la Voix

Dans le désert pour que chacun soit

De par le mien, prêt à Son baptême.

C’est ma mission d’être son prophète

Et rien de moins ni surtout pas plus.

J’y fus promis tout petit fœtus.

S’il faut qu’un jour j’y laisse ma tête

Puissé-je avoir aux cœurs, aux oreilles

Bien désigné Celui qui nous vient.

Lui qui déjà, sans nul bruit se tient

Là, parmi vous, grâce sans pareille. »

Philippe Wargnies sj

L’Eveil à la foi (préparé par Luana)

3e dimanche de l’Avent, (Jn 1,6-8, 19-28), Préparez la route du Seigneur !

1. Sans la lumière du soleil, la vie physique sur la Terre ne serait pas possible. D’ailleurs la première Parole de Dieu dans la Bible est Que la lumière soit ! Le prologue de l’évangile de Jean nous éclaire davantage. Il ne s’agit pas seulement de la lumière en tant qu’élément de la Création. Dieu lui-même est lumière et le Verbe (le Fils) est la vraie lumière, qui illumine tout homme, mais que le monde ne l’a pas reconnu. (Jn1,10-11). Jean Baptiste non plus n’est pas sûr de l’identité de Jésus avant que Dieu ne la lui révèle explicitement.

Avant d’allumer les bougies, essayer d’occulter la pièce dans laquelle nous sommes.

Allumer les trois bougies de la couronne. Faisons remarquer que la pièce s’est éclairée davantage ! Au fur et à mesure que nous avançons vers Noël les « ténèbres » reculent. D’ailleurs à partir du 22 décembre les journées vont commencer à rallonger car l’arrivée de Celui qui est Lumière est imminente. 

2. Lecture de l’évangile (Jn 1, 6-8, 19-28) Eteindre ensuite les bougies et laisser la lumière habituelle.

Comment est présenté le Baptiste par l’évangéliste ? (Témoin de la lumière)

Que dit Jean Baptiste de lui-même ? Il est une voix … (v 23)

3. Montrer le dessin de J. F. Kieffer ; que représente ce dessin ? Par sa prédication Jean nous demande d’ouvrir nos cœurs et nos mains pour l’accueil de l’autre. Ce poing fermé représente le NON à l’amour de Dieu, nos égoïsmes, nos entêtements, nos refus de partager.

 Dans la Bible, le coeur, les mains et la langue sont liés. Quand on a un coeur ouvert, la bouche dit la vérité et les mains sont ouvertes pour l’accueil et le partage. Nous sommes un tout. 

Ex : Peut-on affirmer qu’une personne qui frappe violemment (main) une autre personne et lui dit plein de méchancetés (langue), a en même temps, à ce moment-là, un coeur aimant ? 

De quelle manière pouvons-nous donc préparer le chemin du Seigneur ?

L’enfant est invité à découper le contour de sa main sur du papier fort et écrire dessus une prière. Ex : Donne-moi Seigneur un coeur ouvert, humble et accueillant. Je t’attends. Viens, Seigneur Jésus !

4.  Préparons la route du Seigneur par la prière !

Prions aussi pour tous ceux qui souffrent et pour ceux qui sont dans les ténèbres.

En Avent…  les familles… jeudi 17 décembre 20h15

Ce jeudi soir, à 20h15, nous vous proposons de nous retrouver pour un temps de méditation et d’échange  autour de l’Avent par une rencontre en vidéoconférence. La première a eu lieu il y a trois semaines et les participants ont souhaité poursuivre. Merci de vous annoncer par un petit mail à mon adresse Tommy.scholtes@tommyscholtes.be pour que nous envoyions un lien. On sera heureux de pouvoir échanger.

Le bonjour du 5 12 2020

                Le Bonjour des Amis

Eglise st Jean Berchmans ° st Michel                                  05.12.2020

Deuxième dimanche de l’Avent

Notes d’évangile (Mc 1,1-8)

Aux prémices d’évangile

De Jésus-Christ, Fils de Dieu,

Isaïe, verbe de feu,

Vibre d’attente vigile.

Sentinelle du désert,

Sa voix provoque à l’écoute.

Debout ! Frayez une route

Comme un chemin grand ouvert

À Son arrivée prochaine.

Le sentier soit dégagé

Sous les pas du messager.

De vos monts devenus plaine,

D’égarements révolus,

De superbes rabaissées,

Sur vos fautes confessées,

Dieu fait germer son salut.

Miel sauvage et sauterelles,

Ceinture de cuir aux reins,

Poil de chameau, voix d’airain,

Héraut de Bonne Nouvelle !

Ainsi survient le Baptiste

Précurseur âpre et soudain.

Les méandres du Jourdain

S’en étonnent : peu résistent

À se mettre en conversion.

Les traits de ses prêches rauques

Taraudent les âmes glauques

Au creuset des confessions.

Même de Jérusalem

Les foules viennent à lui.

Jean dit : Voici que me suit

Pour un tout autre baptême

Source d’une autre naissance

Celui qui derrière moi

Mais plus digne et fort que moi

Plongera vos existences

Au fleuve de l’Esprit Saint

Qui coulera de son sein.

                                                                                   Philippe Wargnies sj

Prolongation du lockdown des célébrations religieuses publiques dans les lieux de culte. Réaction des Evêques de Belgique.

Les Evêques de Belgique ont pris connaissance de l’Arrêté Ministériel du 29 novembre qui prolonge jusqu’au 15 janvier 2021, le lockdown des célébrations religieuses publiques dans les lieux de culte.

Les Evêques expriment à nouveau leur solidarité par rapport aux mesures du Gouvernement pour contrer la pandémie, éviter un maximum de victimes et soulager la pression sur notre système de santé.

Les Evêques tout comme de nombreux croyants, ressentent toutefois ce lockdown des célébrations religieuses publiques dans les églises, comme une limitation au vécu de leur foi.

Les Evêques veulent reprendre le dialogue avec les services gouvernementaux compétents pour se concerter sur la reprise des célébrations religieuses publiques, reprise encadrée de protocoles qui garantissent une sécurité maximale.

Les Evêques réitèrent leur appel aux responsables des paroisses pour une ouverture maximale des églises durant le lockdown. Les croyants y seront les bienvenus, seuls ou entourés de leur bulle familiale, pour une prière individuelle, un moment de réflexion ou de contemplation, pour allumer une bougie ou pour offrir un don pour les plus démunis.

Ils demandent également aux responsables des paroisses de permettre une visite de la crèche dans l’église, les jours de Noël, ce dans le respect des mesures de protection contre le Covid-19. Et en particulier, d’être solidaires vis-à-vis de ceux qui traversent une période particulièrement difficile, suite à la crise actuelle.

Même en lockdown, restons en communion.

Le service de presse des Evêques de Belgique, 1er décembre 2020

Et chez nous ?

L’église st Jean Berchmans est ouverte pour la prière silencieuse. Adoration tous les jours de 11 à 12h et de 18 à 19h. Confessions possibles à la Bergerie de 11 à 11h30 et de 18 à 18h30. Le dimanche, la communion est distribuée aux personnes qui se présenteront près du prêtre.

La messe de communauté est diffusée par YouTube (canal Tommy Scholtes – église st Jean Berchmans) à 18h30 en même temps que sur Facebook (Tommy Scholtes). A 19h, messe de communauté sur radio RCF (107.6 FM). De même la prière du matin sur RCF à 8.45.

Le dimanche, à 12h (Facebook et YouTube sur le site de l’église www.eglisecsm.org

Trouvez un schéma de prière à vivre en famille le 2° dimanche de l’Avent :

« Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers            Mc 1, 1-8 https://www.jesuites.com/wp-content/uploads/2020/11/En-Avent-les-familles.    

2e dimanche de l’Avent, Mc 1,1-8 (pistes catéchétiques, proposées par Luana)

La semaine précédente nous avons médité sur le thème de la Veille active. Nous avons gardé l’image de la lampe que nous sommes, en essayant de l’approvisionner, avec la grâce de Dieu par l’huile de la prière et les bonnes actions. Nos figurines-lampe veillent dans maison-Royaume du Maître.

Cette semaine, Jean Baptiste nous dit Convertissez-vous ! (Ne pas être replié sur soi, mais se tourner vers le Seigneur) Nous faisons mémoire de notre baptême et nous demandons la grâce de vivre notre foi tous les jours.

L’évangile de Marc commence par annoncer la Bonne Nouvelle : Jésus est le Messie. Il est le Fils de Dieu (v1). Il est venu pour nous plonger dans l’amour du Père (v8)

Qui était Jean Baptiste ? Où vivait-il ? Le désert est un espace symbolique qui favorise la rencontre avec Dieu. Qui a traversé le désert avant d’entrer en Terre promise ?

Comment était-il habillé ? C’était le vêtement du prophète Elie qui a traversé le désert lui aussi.

Que mangeait Jean ? Il menait donc une vie de sobriété extrême.

Que dit l’évangéliste en citant Isaïe sur la mission de Jean Baptiste ? (Qu’il est un messager, une voix)

Que disait Jean aux gens ? Il demandait aux gens de se tourner vers Dieu et de faire un geste en signe de ce désir en se purifiant extérieurement par l’eau.

Que disait-il de Jésus et de lui-même ? (Humilité) A la différence du baptême de Jean, le baptême du Christ nous plonge dans son amour et nous fait devenir des fils et de filles de Dieu.

Prions aussi pour notre Eglise !

NOTICE : Nous avons travaillé autour des figurines qui nous représentent. Notre figurine-lampe se trouve déjà à notre coin religieux. Des figurines en prière (tournées vers) portant nos prénoms ont déjà pris place dans la grande étable installée dans notre église st Jean Berchmans pour attendre la naissance du Sauveur. Nous attendons aussi les figurines des enfants Rottier et Frison et celles d’Amyralda, Léonie, Maria, Léonore, Joséphine. Les enfants qui n’ont pas de figurine peuvent en confectionner. Elles seront les bienvenues. Ce sera un signe de notre désir de nous tourner vers le Seigneur en attente de sa venue.

Comment vivez-vous l’Avent ?

2 questions… qu’est-ce que l’Avent, comment vivez-vous l’Avent … vous voulez enregistrer une petite video de 2 ou 3 minutes et vous l’envoyez par WhatsApp à Tommy Scholtes (0475 67 04 27) … et il les met sur le site web de l’église… enfin, il demande à David de les mettre sur le site. Ou on essaiera d’en faire un petit montage.

Prière

« Dieu notre Père, nous ne sommes pas réunis ce dimanche à l’église, en assemblée, et nous n’avons pas de prêtre pour offrir le pain et le vin et nous le partager. Mais notre repas familial sera notre forme de communion. Nous te remercions pour tes dons, pour la petite Eglise que nous formons, quand tu es là au milieu de notre famille. Nous te remercions de t’être donné toi-même en la personne de Jésus. Nous nous offrons nous-mêmes, chacun autant qu’il le peut et autant qu’il le désire, chacun à sa mesure. Notre vie familiale est une bénédiction pour nous ; nous souhaitons qu’elle soit une bénédiction pour nos proches, pour notre entourage et pour le monde. » Et avec tous les chrétiens, nous redisons les mots de ton Fils Jésus. Notre Père…

Compte église

A défaut de collectes… vos dons, petits ou plus grands seront reçus avec reconnaissance sur le compte de l’église. Le chauffage et l’électricité et les aménagements de la crèche comportent des frais sonnants et trébuchants…

Compte de l’église :

Boulevard Saint-Michel 24- 1040 BRUXELLES,

EGLISE SAINT-JEAN BERCHMANS 

BE76 0016 7006 8295

BIC GEBABEBB

St Nicolas vient de nous faire savoir qu’à son regret, il ne pourrait se rendre à l’église st Jean Berchmans cette année, en raison des restrictions sanitaires en cours….

Le Bonjour du 23 novembre

 Le Bonjour des Amis de

 L’ Eglise st Jean Berchmans ° st Michel                                  23.11.2020

En Avent, les familles !
Soirée virtuelle ce jeudi 26 novembre à 20 heures

L’Avent approche ! Comment, en l’absence de messes publiques, nourrir la vie spirituelle en famille ? Comment vivre une petite liturgie, un temps spirituel, un temps de relecture ? 

À vous, parents et grands-parents, nous proposons une soirée Zoom « En Avent, les familles » ce jeudi 26 octobre, de 20h à 21h30. Témoignage, parcours vers Noël avec les jésuites, moment d’échange…
La soirée sera animée par Tommy Scholtes sj et Caroline Jeunechamps, avec le soutien de la pastorale des familles des jésuites.

Proposition avent famille jésuites> Pour recevoir le lien Zoom, écrivez à : tommy.scholtes@tommyscholtes.be 
Vous êtes intéressé(e) par la soirée, mais pas disponible ? Signalez-le aussi.
> Et pour recevoir chaque semaine de l’Avent, le parcours vers Noël avec les jésuites, rendez-vous sur www.jesuites.com/un-parcours-vers-noel-propose-par-les-jesuites/

  « Comment savoir quel mot tu dis, si je ne tiens mon cœur ouvert ? » [1]
AVENT 2020PRIERE ACCOMPAGNEE POUR SE PREPARER A NOËL A PARTIR DE L’ECRITURE
 abbaye-tamie .com          Jésus, Lumière, Parole, Semence                     Atteins jusqu’à l’aveugle en moi                     Suscite une réponse en moi                     Féconde mes terrains nouveaux   Donne-nous d’entendre comment tu nous es annoncé Ouvre davantage nos cœurs à te recevoir !
 
QUAND ?Du dimanche 29 novembre 20h00 au mardi 22 décembre 20h00
OÙ ?Chez soi avec des rencontres à distance
COMMENT ?Chaque jour :Un temps de prière d’au moins 20 minutes, à partir de pistes reçues. Le soir, avec le Seigneur, un temps de relecture de la journée.
 Chaque semaine :Une rencontre de 30 minutes (à distance ou en présence, selon les personnes) d’une accompagnatrice ou d’un accompagnateur pour relire le vécu de la semaine et recevoir des indications pour la prière.
 Chaque dimanche soir, à 20h00 :Une rencontre à distance de l’ensemble du groupe (maximum 1h ) pour recevoir des conseils et des pistes pour la prière de la semaine
 Le mardi 22 décembre, à 20h :Dernière rencontre à distance pour conclure la période en rendant grâce et en se tournant ensemble vers le Seigneur qui va naître.
AVEC QUI ?Une équipe d’accompagnateurs et accompagnatrices marqués par la spiritualité de Saint Ignace de Loyola. Coordination assurée par : Mme Caroline Vital ; Père Jean-Yves Grenet, jésuite ; Sr. Anne-Marie Gasquet, Sœur de Saint-André
ET POUR S’INSCRIRE ?Veuillez-vous inscrire AVANT LE SAMEDI 28 NOVEMBRE 12h00 en cliquant ici  ou en recopiant ce lien sur votre navigateur : https://forms.gle/NwJwgd9q3WcpwCGr9 . En cas de difficulté, écrire à jean-yves.grenet@jesuites.com Le lien pour vous connecter aux rencontres vous sera envoyé par mail ensuite.
  
Encore quelques questions ???
Combien ça coûte ?Une participation à divers frais de 10 € est bienvenue si vous voulez. Le compte sera mentionné dans la confirmation d’inscription.
Je n’ai jamais prié ainsi !!C’est une bonne proposition pour essayer : lire, écouter la Parole de Dieu, la sentir descendre en nous puis faire son œuvre… qu’il est beau de vouloir entrer en dialogue avec le Seigneur qui nous attend ! Et l’accompagnement est là pour y aider.
L’accompagnement, c’est nécessaire ?Il fait partie de cette proposition, oui !
Et les autres questions… posez-les lors de votre demande d’inscription !

Artisanats des Monastères de Bethléem Décembre 2020

OUVERTURE DE LA VENTE EN LIGNE

“Si l’on est capable de découvrir dans les multiples manifestations du beau un rayon de la Beauté suprême, alors l’art devient un chemin vers Dieu » Saint Jean-Paul II, Jubilé des Artistes -19 février 2000

A travers leurs différents artisanats réalisés dans la prière, les moines et les moniales essayent de transmettre une étincelle de la Beauté de Dieu :  

Statues et crèches en dolomie – bas-reliefs et sculptures en bois – faïence peinte à la main – icônes sur tissus et icônes collées – chapelets et croix (bois et ambre) – objets liturgiques (métal et tissus) – médailles – encens – contes de Noël – cartes, images, CD

Exceptionnellement cette année, vu la situation sanitaire, l’exposition-vente de l’artisanat des Moniales de Bethléem se fera en ligne. Si vous désirez faire une commande, nous vous serions reconnaissants de nous la transmettre avant le 10 décembre 2020.

Vous trouverez ici Le lien vers les photos et références des autres artisanats des monastères de Bethléem  https://artisanats.bethleem.org (également disponibles en Belgique)

Pour tous renseignements et commandes, nous vous invitons à envoyer la description des objets avec leurs références à :

– Patricia Simonis: patricia.simonis@hotmail.com

– GSM : 0476.42.25.02

Les petites sœurs se feront une joie de préparer votre commande que nous vous livrerons à votre meilleure convenance.

Nous vous remercions de soutenir leur prière. Elles vous portent particulièrement dans leur cœur en ces temps difficiles.

de la part des parents et amis des moniales et moines de Bethléem de l’Assomption de la Vierge et de saint Bruno

Monastère Notre-Dame du Fiat – Opgrimbie / Monasterium Onze Lieve Vrouw van het Fiat- Opgrimbie

Postbus 64 -3630 Maasmechelen

Tél : 089 62 21 55  – BE10 4584 0910 9104


[1] : Verset de « Lumière pour l’homme aujourd’hui », hymne de Didier Rimaud, sj

Bonjour

Le Bonjour des Amis

Eglise st Jean Berchmans ° st Michel                                  21.11.2020

« Les laïcs ne sont plus les ouvriers, employés ou les suppléants de l’Église. »

L’EDITO de NATHANAEL JACQMIN dans le journal L’AVENIR (p.24) 18 11 2020

Ni leurs mains, leurs yeux ou leurs oreilles. Le rapport annuel de l’Église catholique de Belgique montre qu’ils sont aujourd’hui deux fois plus nombreux que les prêtres et constituent la base même de l’Église.

En première ligne, imprégnés dans l’expérience de la vraie vie, ces laïcs sont de plus en plus nombreux à s’investir au nom de Jésus dans la société pour offrir aux démunis, aux exclus, aux marginaux des raisons d’espérer.

« On pense souvent que ce sont les prêtres qui doivent promouvoir la mission de l’Église. Cependant, ce sont les laïcs, au cœur du monde, qui jouent un rôle clé pour transformer la société », confirme le Vatican.

Le rapport montre aussi que c’est dans les familles, à l’école, dans les bureaux, dans les usines, dans les associations d’aide aux démunis, aux sans-abris, aux malades… que des milliers de bénévoles, étiquetés « catholiques », s’investissent chaque jour.

À ceux qui pensaient que l’Église belge était moribonde, ce rapport met aussi en lumière une série de chiffres qui prouvent que, malgré la crise des vocations, l’Église continue à baptiser, à confirmer, à enseigner, à célébrer des communions ou des mariages.

Il y a, certes, chaque année de moins en moins de fidèles aux messes, mais l’Église fait preuve d’un dynamisme sans précédent avec plus de 2 000 initiatives paroissiales qui tentent de répondre aux besoins des plus vulnérables et peut aussi compter sur un réseau de 141 054 bénévoles.

Une puissance de frappe que doit envier bon nombre d’ONG. Un potentiel de bienveillance non négligeable pour traverser cette crise sanitaire inédite qui va laisser de nombreuses personnes sur le carreau.

Ils portent la lumière, l’espérance, la charité dans des lieux qui, autrement, resteraient étrangers à l’action de Dieu.

Ils sont bien les mains, les pieds, les yeux et les oreilles mais de Jésus-Christ, à égalité et en complémentarité avec les prêtres, ensemble dans une même Église. »

Plus de 2.000 projets de solidarité soutenus par les paroisses belges  

Troisième rapport annuel de l’Église catholique en Belgique 

Le troisième rapport de l’Église catholique en Belgique paraîtra le 18 novembre. Comme les deux années antérieures, le rapport donne un aperçu de la présence de l’Église dans la société, du vaste réseau de mouvements d’inspiration catholique et chrétienne au service des personnes.   

Des paroisses solidaires 

De nombreux chiffres montrent que l’Église se veut spécialement au service des malades, des personnes âgées et de tous ceux qui sont en marge de la société. De nombreuses paroisses ont des projets plus ou moins importants pour les nécessiteux, les réfugiés, les isolés, les sans-abris, etc. En Belgique, on dénombre plus de 2 000 initiatives paroissiales qui tentent de répondre aux besoins des plus vulnérables. 

Les bénévoles sont essentiels pour assurer le bon fonctionnement de tous ces projets. En outre, certains bénévoles entretiennent aussi les églises, donnent la catéchèse, gèrent les fabriques d’église, etc. Les paroisses en Belgique comptent au total 141.054 bénévoles. 

Les 4.524 bénévoles des établissements de soins (hôpitaux, centres de soins résidentiels, établissements pour personnes handicapées) constituent un groupe particulier. Ils travaillent dans les équipes pastorales, offrent une oreille attentive ou assistent par d’autres moyens, les malades, les personnes âgées et les personnes handicapées. 

 Laïcs 

Les chiffres du rapport montrent que de nombreux laïcs assument des tâches pastorales dans tous les diocèses belges : présider des services de prière ou des funérailles, donner la catéchèse et assurer des formations, assurer la pastorale dans les prisons, les hôpitaux et les centres de soins résidentiels, gérer l’argent et le patrimoine, veiller au bon fonctionnement des partenariats pastoraux … Au total, les Évêques confèrent une mission à 3.965 laïcs. La plupart remplissent cette tâche à titre totalement gratuit. Pour comparaison, 1.947 prêtres travaillent dans les paroisses belges. Les chiffres du troisième rapport annuel démontrent une fois de plus que l’Église peut compter sur des milliers de laïcs engagés qui s’investissent avec conviction semaine après semaine. 

Rapport en ligne 

Le rapport complet est téléchargeable via www.rapportannueleglise.be 

Commandes 

L’Église catholique en Belgique 2020 est publié par Licap–Halewijn, Rue Guimard 1, 1040 Bruxelles 

ISBN 978-94-6196-205-8 | 120 pages | 5,5 € | disponible dans les librairies religieuses 

Un parcours vers Noël pour les familles proposé par les jésuites

Proposition avent famille jésuites

Cette année 2020 est décidément bien particulière. Eh bien, tâchons de vivre en famille un Noël particulièrement bienfaisant ! Un enfant s’annonce, lumineux et réjouissant. Laissons-le entrer dans nos vies familiales. Ne va-t-il pas renouveler notre vie, nous rafraîchir l’existence, si nous prenons le temps de l’accueillir soigneusement ? En famille, faisons le point sur ce qui est beau et heureux, digne de lui. Sur ce qui est plus difficile aussi.

Parmi les traits du Seigneur qui vient, il y a son choix d’une vie simple dans une humanité ordinaire. Avec Lui, nous souhaitons donc à nos familles une vie plus simple, des relations vraies, ouvertes aux autres, attentives à notre maison commune, une joie puisée aux bonnes sources, aux sources de l’Evangile.

Comment va-t-on s’y prendre ?

Les jésuites vous proposent un parcours vers Noël au rythme des dimanches de l’Avent, à vivre à la maison, en familleConcrètement chaque semaine, deux temps en famille seront proposés sous la forme de deux feuillets envoyés le jeudi.

  • Un temps de prière familiale le dimanche, pour vivre autrement, sous un mode exceptionnel et nourrissant, le partage eucharistique ; les modalités varieront, pour découvrir chaque fois une nouvelle façon de prier en famille.
  • Un temps de partage et d’action en famille, un autre jour de la semaine, pour relire notre vie familiale et préparer Noël ; rien de tel que de s’arrêter, ensemble, pour décider de petits pas ou de grands sauts.

Alors, en Avent les familles !

Ouvrons nos maisons à une Bonne Nouvelle qui vient !

Pour recevoir la proposition par mail chaque semaine (1er envoi, jeudi 26 novembre), allez sur le site www.jesuites.com et inscrivez-vous.

AUDIO – Décryptages du 20 novembre 2020

Emission sur radio 1RCF. « Décryptages » – Rapport annuel de l’Eglise de Belgique & demande de retour des messes. Ecoutez aussi « Il était une foi » sur la Première, ce dimanche à 19h.

Cette semaine dans Décryptages, nous avons reçu le porte-parole francophone de la Conférence épiscopale, le père Tommy Scholtes, venu nous présenter le rapport annuel de l’Eglise de Belgique 2020.

La deuxième partie de l’émission est consacrée à la suspension des célébrations religieuses, contestée par de plus en plus de catholiques qui demandent une chose: la reprise des messes.

Invité: Tommy Scholtes SJ, porte-parole francophone de la Conférence épiscopale

Journalistes: Christophe Herinckx

Présentation: Natacha Cocq

Vous pouvez aussi réécouter l’émission en copiant/collant ce lien dans Google

AUDIO – Décryptages du 20 novembre 2020 – Le site de l’Eglise Catholique en Belgique (cathobel.be)

L’éveil à la foi de ce week-end (proposé par Luana)

Christ Roi, Mt25, 31-46 (pistes pour une catéchèse familiale)


Il y a quelques semaines, nous avons écouté le grand Commandement de Dieu : AIME : aime Dieu, aime ton prochain ! (L’image des Tables de la Loi qui forment un coeur).
Dieu est Amour et il nous donne la grâce de transmettre cet amour et d’en vivre. C’est notre vocation et notre mission.

1. Lire la première partie de l’évangile Mt 25, 31-40. Chaque participant relit à haute voix le verset ou les paroles qui le touchent.

2. Regarder et comprendre les quatre images d’actualité en attaché. Demander aux enfants de faire des rapprochements entre chacune des images et les six actions de Miséricorde de l’évangile. (Des personnes offrent à une autre personnes un sachet avec des vivres : les banques alimentaires ou des courses faites pour un voisin ; une infirmière soigne une malade dans un hôpital ou une maison de repos ; le projet de l’Avent 2020, collecte pour les nécessiteux et les sans-abris ; l’armée vient au secours des hôpitaux). La même image pourrait s’inscrire dans plusieurs des six groupes cités dans l’évangile (être étranger ou en prison peut signifier aussi l’isolement, le rejet ou la marginalité).

3. Lire la deuxième partie, vv. 41-46 qui sont comme l’image en négatif de la première partie. Quand nous rencontrons dans la Bible l’opposition entre bons et méchants… ce sont deux attitudes opposées qui sont visées et non pas deux catégories de personnes… Il ne s’agit pas de séparer l’humanité en deux. Nous avons tous notre face de lumière et celle de ténèbres. C’est une autre manière de nous dire de veiller. (Marie Noëlle Thabut)

4. Ecouter les questions des enfants.

5. L’enfant est invité à trouver un geste qu’il peut poser dans l’immédiat (seul ou en famille) en faveur d’un « petit » des six groupes cités. 

A l’église st Jean Berchmans

  • L’église est ouverte la journée de 8 heures à 19h.
  • Les confessions ont lieu à la Bergerie à partir de 11h le matin et de 18h le soir. Deux temps d’adoration sont prévus : de 11 à 12h et de 18 à 19h. On peut allumer une bougie, déposer des intentions sur l’autel de la Vierge, devant à droite. Une manière de nous porter les uns les autres dans la prière.
  • Le dimanche, les personnes qui le souhaitent peuvent demander à recevoir la communion auprès du prêtre qui est près du tabernacle.
  • Pendant l’Avent, il y aura de la musique dans l’église en journée.
  • La messe de 18h30 de la communauté est diffusée sur Facebook (www.facebook.com/ tommy_scholtes) On peut aussi écouter la messe de chez nous à 19h sur Radio RCF Bruxelles (107.6 FM).
  • La messe du soir est/sera aussi visible en direct à 18h30 sur le nouveau canal YouTube de l’église : allez sur le site de l’église www.eglisecsm.be, et vous découvrez le canal YouTube. Pardon pour les erreurs de jeunesse dans la pratique informatique… Le matériel reçu est de belle qualité, mais les utilisateurs apprennent le métier…
  • La prière du matin en semaine sur Radio  RCF est assurée à 8h45 par Tommy Scholtes.
  • Premier ZOOM des Amis de l’église. Nous souhaitons avec Caroline Jeunechamps organiser un premier « Zoom » rencontre des familles, pour partager quelques témoignages, prier ensemble, donner quelques nouvelles… Si vous souhaitez y prendre part : écrivez un mail à tommy.scholtes@tommyscholtes.be. La séance aura lieu le jeudi 26 novembre à 20h. Ecrivez-nous pour nous vous envoyions un lien pour la rencontre.

Le Bonjour des Amis Eglise st Jean Berchmans ° st Michel 14.11.2020 En toute intimité, nous avons prié en communauté avec le père Misselyn. Le lendemain, nous avons célébré l’eucharistie avec quelques membres de sa famille, quelques responsables du Centre scolaire st Michel et quelques compagnons jésuites. L’action de grâces se mêlait à la peine, mais l’espérance, coeur de la vie du p Misselyn, avec les milliers d’élèves qu’il a enseignés, était là. L’adoration silencieuse est le cœur de l’activité de l’église st Jean Berchmans en ces journées de confinement. D’heure en heure, quelques personnes viennent prier. L’église est toujours habitée, non seulement par le Seigneur, mais encore par la prière des priants. Une des célébrations eucharistiques de la communauté est diffusée à 19h sur Radio RCF Bruxelles. Et la messe de 18h30 est retransmise en direct sur le Facebook de Tommy Scholtes. Près de 300 personnes la voient, en tout ou en partie. Une participation priante qui nous fait nous rejoindre les uns les autres par-delà la proximité habituelle. Les billets spirituels (3’) de Tommy Scholtes sont disponibles en podcast sur le site de RCF Bruxelles. (https://rcf.fr/programmes/emission/RCFBRUXELLES) Le dimanche, l’adoration a lieu de 11h à 12h et de 18h à 19h. Pendant ce temps, un prêtre sera présent. Les personnes qui le souhaitent peuvent pendant ce temps lui demander la communion. Eveil à la foi… le coin des enfants… Pistes pour une prière en famille Parabole des talents, une histoire de confiance réciproque (Merci Luana) Au temps de Jésus, on ne payait pas avec des euros mais avec des talents. Aujourd’hui, en français, que signifie ce mot? Synonymes pour talent= don, grâce As-tu des talents? Lesquels? Que signifie developper son talent? Si Léonard de Vinci où Mozart où Marie Curie où Einstein où la petite Thérèse de Lisieux n’avaient pas developpé leurs talents cela aurait été dommage pour l’humanité mais pour eux aussi, car ils auraient été malheureux. Et si vos parents n’exerçaient plus le Don d’être père et mère, et si les prêtres et religieuses ne fructifiaient plus la grâce reçue, etc. …? Dans la vie, il est important de découvrir ses talents, de trouver sa voie pour être heureux. Découvrir et non pas enfouir ses talents c’est important car en devenant soi-même on peut être heureux et rendre les autres heureux. Ne pas lire la parabole, mais la raconter: un maître part en voyage et il confie ses biens à ses serviteurs, d’après les capacités de chacun. Le maître les connaît bien et il leur fait confiance à chacun. Il dit au premier serviteur …. Le premier fructifie ces/ses talents; à son tour, il fait confiance à son maître , il agit en conséquence et les talents se multiplient… Le deuxième fait la même chose … Résultat: il y a abondance et joie pour eux et pour leur maître: ils sont félicités (serviteur bon et fidèle). Leur relation réciproque grandit car le maître va leur confier davantage. Ces serviteurs vont être comblés car ils entrent dans la joie de leur maître. La relation du troisième serviteur est différente. Tout en le connaissant, le maître lui fait confiance. Mais cette confiance n’est pas réciproque: le serviteur offense son maître et le considère dur et absurde (tu moissonnes là où tu n’as pas semé, tu ramasses là où tu n’as pas répandu le grain ….). Pourtant rien ne justifie cette attitude; car le maître lui a confié seulement un talent selon ses capacités. A cause de l’attitude de ce serviteur mauvais et parresseux, le talent confié reste infructueux, la grâce est bloquée, elle ne peut pas surabonder. Le manque de confiance du serviteur a engendré la peur comme pour Adam dans le jardin de l’Eden. Hors de la joie du Paradis, hors de la joie du Seigneur, hors de la maison du Père, il n’y a que pleurs et ténèbres. L’attitude de ce serviteur l’y a conduit. Prière Demander au Seigneur de découvrir les talents reçus et de les fructifier, de découvrir progressivement la voie qui est la nôtre, étapes par étapes. Rendre grâces. Terminer peut-être par cette citation d’André Louf qui parle du miracle de la grâce: les biens que Dieu nous confie se multiplient d’eux-mêmes, ils s’accroissent à notre insu, ils débordent parfois malgré nous, SI nous choisissons de lui faire confiance. Sourions un peu PROTOCOLE D’ÉTABLISSEMENT DES CRÈCHES POUR NOËL 2020 1.- Un maximum de 4 bergers seront autorisés dans la crèche. Tous devront porter le masque et respecter la distanciation sociale. 2.- Joseph, Marie et l’Enfant Jésus pourront rester ensemble, vu qu’ils font partie d’une même bulle familiale. 3.- L’âne et le bœuf devront détenir un certificat de non-contamination, délivré par l’AFSCA. 4.- Les Rois Mages seront tenus à une quarantaine de 15 jours, qu’ils disposent ou non d’un test Covid négatif, vu qu’ils viennent de l’extérieur de l’espace Schengen. 5.- La paille, la mousse, les branches de sapin et autres décorations seront désinfectés à l’alcool. 6.- L’ange survolant la crèche ne sera pas autorisé́, en raison de l’effet aérosol produit par le battement de ses ailes. 7.- Le chœur sera restreint à un seul participant, en raison du risque de contamination. 8. Aucun berger ne sera angé de 65 ans ou plus, catégorie à risque. 7.- Tous les participants non essentiels (romains, pêcheurs, …) sont interdits. 8.- Pilate expliquera à tous les participants autorisés comment se laver les mains. La Semaine de prière accompagnée pour jeunes en ligne arrive à grand pas Cette mini-retraite qui s’ancre dans nos occupations quotidiennes est un bon moyen de se ressourcer durant cette période de confinement et d’être accompagné Il vous reste 1 semaine pour vous inscrire https://forms.gle/m27eEuFhrf5iepoT9 Concrètement, on s’engage par jour à 30 minutes de prière + 30 minutes d’accompagnement et sur la semaine à deux rencontres communautaires. Quand? du 22 au 28 novembre 2020, une semaine avant l’Avent. Pour plus d’infos : https://www.facebook.com/events/368669421047758/ Cette initiative est co-organisée par le Réseau Jeunesse et RJ Magis et la Pastorale des Jeunes de Bruxelles.

Bonjour 06.11.2020

Le Bonjour des Amis

Eglise st Jean Berchmans ° st Michel                                  06.11.2020

Je ne sais pas où je vais

Seigneur, mon Dieu,

Je ne sais pas où je vais,

Je ne vois pas la route devant moi,

Je ne peux pas prévoir avec certitude où elle aboutira.

Je ne me connais pas vraiment moi-même

Et, si je crois sincèrement suivre ta volonté,

Cela ne veut pas dire que je m’y conforme.

Je crois cependant que mon désir de te plaire te plaît.

J’espère avoir ce désir au coeur en tout ce que je fais,

Et ne jamais rien faire à l’avenir sans ce désir.

En agissant ainsi, je sais que tu me conduiras sur la bonne route,

Même si je ne la connais pas moi-même.

Je te ferai donc toujours confiance,

Même quand j’aurai l’impression que je me suis perdu

Et que je marche à l’ombre de la mort.

Je n’aurai nulle crainte car tu es toujours avec moi

Et jamais tu ne me laisseras seul dans le péril.

Thomas MERTON, cistercien (1915-1968)

Le respect

L’être respectueux ne cherche pas à prendre possession de ce qu’il

Admire ; au contraire, il s’en écarte avec une sorte de timidité.

Il rend à l’être humain et à la création le tribut d’étonnement et

D’honneurs qui leur sont dû.

Il se refuse à pénétrer en importun dans le secret des êtres ; il respecte

Leur mystère.

Je n’emprisonne pas l’autre dans ses fautes et ses faiblesses ; je

Porte sur lui un regard plus profond.

Le respect implique la considération.

Je ne respecte pas un être humain en raison de ce qu’il sait faire,

Mais parce que c’est un Homme.

Le respect s’abstient de franchir les limites que l’autre souhaite

Voir sauvegardées, celles de son intimité.

Anselm GRÜN, « Petit traité de spiritualité au quotidien »

Notre Communauté st Michel est en deuil.

Le Père Emmanuel MISSELYN est décédé à Etterbeek ce 4 novembre 2020.

Il était né à Anvers, le 26 juin 1928, entré dans la Compagnie de jésus le 14 septembre 1949, et ordonné prêtre le 6 août 1960. Il avait donc 60 ans de prêtrise !

Depuis samedi, Emmanuel Misselyn était en clinique suite à quelques chutes ; ce mardi, il a eu un malaise avec arrêt cardiaque. Il a été pris en charge mais la situation de santé ne laissait pas espérer un véritable rétablissement. Il est décédé ce mercredi midi.

Après quelques années en Afrique, Emmanuel a passé la plus grande partie de sa vie jésuite à Bruxelles-Saint-Michel, où il était arrivé en 1963. Il a notamment travaillé au service de l’école primaire pendant de nombreuses années, comme professeur de religion et animateur spirituel.

A l’église, il acceptait sa mission de confesseur qu’il remplissait avec cœur.

De la communauté, de la cave au toit, il connaissait tout ! Ne ménageant aucun effort pour le chauffage, l’électricité, et autres réparations à faire dans la mesure de ses moyens nombreux.

Ses amis savaient qu’il était aussi, jusqu’à maintenant, professeur de cithare…

Gardons-le dans notre prière pour que son âme repose en paix et qu’il puisse se réjouir du chœur des cithares au moment de la Rencontre espérée.

Ses funérailles seront célébrées dans l’intimité (en raison des règles du confinement). Seulement 15 personnes sont admises : quelques personnes de la famille, quelques confrères jésuites, quelques personnes du centre scolaire…

Les personnes qui le souhaitent pourront suivre la cérémonie par le facebook de Tommy Scholtes. Se connecter sur Facebook, prendre le profil « Tommy Scholtes » et suivre en direct ce samedi 6 novembre à partir de 9h55.

Ensemble, en Eglise, durant le lockdown

A partir du 1° Novembre minuit (de la nuit du dimanche au lundi), les célébrations publiques ne pourront plus avoir lieu. Et cela jusqu’au 13 décembre.

Les mariages pourront se dérouler, uniquement en présence des époux, des témoins et du ministre du culte.

De même, les funérailles en présence de 15 personnes.

Des églises ouvertes

Nous retournons ainsi à la situation du lockdown des églises que nous avons connue au printemps.

Ainsi, les églises peuvent rester ouvertes pour la prière individuelle. Les évêques encouragent à utiliser au maximum cette opportunité, en tenant compte évidemment des normes sanitaires en vigueur.

Une église ouverte est le signe d’une communauté locale accueillante.

Souhaitez la bienvenue au visiteur avec un message d’accueil sur la porte d’entrée ou sur le panneau d’affichage. Essayez d’organiser un accueil personnalisé à certaines heures.

Diffusez de la musique de fond religieuse, ou une musique qui aide à l’intériorité et à la prière.

Proposez un geste de solidarité possible (par exemple un don pour les personnes nécessiteuses.

Proposez un petit rituel, par exemple d’allumer un lumignon près d’une statue de la Vierge, ou d’une Pietà, ou de de déposer une fleur près d’une croix de la passion. Soyons imaginatifs pour tout ce qui est possible. Les personnes en ont Pietà besoin et sont en demande.

Célébrations à la TV, radio ou par Internet

Nous ne pourrons de nouveau plus célébrer en présentiel dans les églises durant les prochaines semaines. Mais nous pouvons continuer à le vivre ensemble pourtant à travers les célébrations proposées à la radio, tv, ou par internet. 

Sur la RTBF vous pouvez écouter la messe radio chaque dimanche à 11h (La Première). Les messes télévisées sont diffusées tous les 15 jours le dimanche à 11h à sur La Une. Chaque jour, il y a aussi les messes, laudes, vêpres et d’autres prières diffusées par KTOTV. N’oubliez pas non plus les émissions/messes radio sur les radios RCF (19h. Messe) et 1RCF.

Tant reste possible

Kerknet et Cathobel, et d’autres sites diocésains et vicariaux ou encore des sites d’organisations catholiques apportent de jour den jour des idées et des propositions en termes de nourriture spirituelle et d’actualité religieuse. Inscrivez-vous pour recevoir leur lettre électronique.

Nous pouvons nous entraider et nous encourager les uns les autres par le téléphone. Envoyez un mail, donnez un coup de fil, créez un groupe de prière par voie numérique, ou postez des messages nourrissants et d’espérance sur les réseaux sociaux et autres.

Démenons-nous aussi pour les gestes d’entraide : faire les courses pour un voisin en difficulté, gardez l’œil ouvert sur les personnes que le découragement guette, ou la solitude. Voir s’il n’y a pas moyen de donner un coup de main à donner dans un bénévolat, dans une école, banque alimentaire, ou dans un centre de soins pour lesquels la vie est plus lourde en cette période. Chacun peut prendre des initiatives personnelles ou en paroisse, ou en réseau avec d’autres. On peut collaborer avec des organisations déjà existantes. Un petit geste peut créer de grandes inititatives. 

Ensemble, nous sommes Eglise, aussi en lockdown.

+ Les évêques de Belgique

Vous êtes les bienvenus à l’église st Jean Berchmans pour une prière silencieuse.

En semaine, le St Sacrement est exposé, de 11 à 12h et de 18 à 19h.

Un prêtre sera à votre disposition de 10h45 à 11h30.

La messe de 18h30 de la communauté est retransmise par le profil Facebook de Tommy Scholtes.

Radio RCF Bruxelles retransmet aussi la messe à 19h (107.6 FM)

Il y a aussi une petite méditation quotidienne sur Radio RCF à 7h40.

Il ne peut y avoir de participants extérieurs, à notre regret…

Le coin de l’éveil à la foi en famille

Parabole des 10 Vierges (pistes pour une catéchèse familiale)

A l’époque de Jésus on s’éclairait avec des lampes à l’huile. Faire l’expérience si on peut.

Aujourd’hui encore les chrétiens d’Orient gardent devant les icônes dans leurs maisons, une lampe allumée nuit et jour. Ils l’approvisionnent en huile régulièrement. A votre avis pourquoi font-ils cela ?

Trouver dans ma vie ta Présence, tenir une lampe allumée…

Et si c’était moi-même cette lampe ? montrer le dessin, l’expliquer avec leur aide, rappeler qu’à leur baptême ils ont reçu le St Chrême qui symbolise ce qui se passe à l’intérieur : l’Esprit Saint est en nous. Chacun dessine de la même manière une figurine le représentant et la met au coin religieux, y compris les parents, car ce n’est pas un simple dessin mais une démarche de foi. 

Mais comment alimenter cette huile ? Par la prière, bonnes actions (foi et charité). Ainsi, je deviens de plus en plus moi-même, par la Présence de Dieu en moi et par ma relation à Lui. Je suis Unique. C’est mon ADN spirituel.

Je ne suis pas toi, tu n’es pas moi. Je peux t’aimer, t’aider, prier pour toi, mais je reste moi.

Dans ce cas, puis-je te donner « mon huile », puis-je te donner ma nature profonde, mon identité ?

Raconter ensuite la parabole : personnages ; l’époux ; les 10 vierges (10 comme les doigts de la main, l’agir chrétien), les marchands ; évènement : noces : dimensions du facteur temps (attente, nuit, veiller) dans la parabole et dans le conseil final.

Susciter des questions de la part des enfants

Selon l’âge des enfants, relever la symbolique des Noces, le thème de la Veille qui ne signifie pas forcément « ne pas dormir » (Je dors mais mon coeur veille ») ; faire le lien avec les paraboles du Royaume précédentes… Mais tout cela uniquement en leur posant des questions adéquates pour qu’ils trouvent eux-mêmes des liens. S’ils n’en trouvent pas, cela veut dire qu’ils sont trop jeunes encore. Inutile d’insister. Les enfants ne sont pas un vase à remplir, mais un feu à allumer (une religieuse).

le bonjour du 30.10.2020

                Le Bonjour des Amis

Eglise st Jean Berchmans ° st Michel                                  30.10.2020

La conférence de presse des gouvernements, après le comité de concertation du jour, est toujours en cours à l’heure où j’écris… Rien n’indique jusqu’ici un changement pour les cultes sur Bruxelles pour ce week-end … nous en sommes désolés… et après le we de Toussaint, il n’y aura plus de célébrations eucharistiques publiques du tout jusqu’au 13 décembre. Des célébrations pourront avoir lieu ce we en Flandre et en Wallonie…

Il n’y aura donc pas de célébration eucharistique en notre église ce WE de Toussaint et de Commémoration des défunts.

La messe de la communauté le dimanche aura lieu à 11h45, sans assistance extérieure. Elle sera retransmise par le profil Facebook de Tommy Scholtes. La messe de 18.30 sera aussi retransmise en semaine. Et RCF Bruxelles devrait aussi diffuser la messe à 19h (confirmations en début de semaine prochaine).

Vous nous êtes proches et même si nous nous verrons à nouveau moins, nous voulons plus que jamais renforcer nos liens. Entendons ces paroles de st Paul… elles sont pour nous… je les prends à mon compte et vous les redis…

« À vous, la grâce et la paix
de la part de Dieu notre Père
et du Seigneur Jésus Christ.

Je rends grâce à mon Dieu
chaque fois que je fais mémoire de vous.
    À tout moment, chaque fois que je prie pour vous tous,
c’est avec joie que je le fais,
    à cause de votre communion avec moi,
dès le premier jour jusqu’à maintenant,
pour l’annonce de l’Évangile.
    J’en suis persuadé,
celui qui a commencé en vous un si beau travail
le continuera jusqu’à son achèvement
au jour où viendra le Christ Jésus.
    Il est donc juste que j’aie de telles dispositions à l’égard de vous tous,
car je vous porte dans mon cœur,
vous qui communiez tous à la grâce qui m’est faite dans mes chaînes
comme dans la défense de l’Évangile et son annonce ferme.
    Oui, Dieu est témoin de ma vive affection pour vous tous
dans la tendresse du Christ Jésus.
    Et, dans ma prière, je demande
que votre amour vous fasse progresser de plus en plus
dans la pleine connaissance et en toute clairvoyance
    pour discerner ce qui est important. » (Philippiens, 1, 1-11)

CONCRETEMENT NOTRE EGLISE SERA OUVERTE

MAIS NE SERA ACCESSIBLE QU’A 4 PERSONNES A LA FOIS

Il pourrait aussi y avoir 4 personnes à la fois à la Chapelle des Apôtres.

Les personnes inscrites au Forum st Michel (qui disposent du badge) peuvent prier à la chapelle du Forum st Michel au 3° étage.

Les personnes qui le souhaitent peuvent déposer un billet avec une intention de prière sur l’autel de la Vierge. Les intentions seront reprises aux prières et célébrations de la communauté.

Une musique religieuse douce sera mise dans l’église en journée. Un cierge brulera toujours. Nous utiliserons le cierge pascal 2020, qui a si peu ou pas servi …

Vous pourrez allumer un lumignon près de la croix de Taizé

Ou inscrire un prénom dans la fresque peinte par Luana (ci-dessous), posée près de l’autel de l’église

Durant la semaine, créer une permanence d’adoration ?

entre 11 et 12h ? de 15’ en 15’… faire des listes nominatives d’inscriptions ?

La réconciliation peut se dérouler dans la Bergerie… nous devons revoir les horaires.

La communion ne pourra être donnée sauf en viatique.

Toutes vos bonnes idées seront reçues avec bienveillance…

Téléphonons-nous, utilisons Whatsapp, Facebook, Messenger, Youtube

Le coin de la catéchèse (animé par Luana. Merci !). Toussaint.

Nous sommes saints uniquement parce que nous sommes EN Dieu et dans la mesure où nous LE laissons prendre toute la place en nous. ( Lien avec l’évangile du Jour).

Paradoxe: plus nous sommes en Lui, plus nous devenons nous-mêmes. Rappeler l’image des vitraux qui ont des dessins différents mais qui resplendissent uniquement quand ils sont transfigurés par le soleil.

A faire remarqur le titre du panneau. Dans une démarche humble de prière, inscrire dans la silhouette du Christ ressuscité, les prénoms de ceux qu’on aime.

La Toussaint est un autre nom pour la Communion des saints, article de foi du Crédo.

Ce qu’il faut encore préciser c’est l’interdépendance = la relation d’amour, de communion entre toutes ces personnes.

Petite catéchèse sur les Béatitudes

Jésus brosse l’état intérieur (le coeur) de la catégorie de personnes représentées à gauche. Leur état intérieur est oposé à celui des gens représentés à droite.

Quelles sont les différences? Jésus déclare que les gens de l’un de ces groupes sont HEUREUX maintenant et à l’avenir. Lesquels? pourquoi?

Est-ce que cela veut dire qu’il faut souffrir et manquer d’argent pour être heureux? La souffrance est-elle bonne en soi? Jésus veut-il que nous souffrions? Quelle est son attitude dans l’evangile envers ceux qui souffrent?

Conclusion: parce que les coeurs « brisés » sont acceillants; Dieu peut entrer. Il a toute la place pour se manifester.

Les émissions de RCF aident… 107.6 ou en DAB 1RCF (ou podcasts)

Pour les questions, suggestions… tommy.scholtes@tommyscholtes.be ou 027393365

Bonjour de l’église 20.10.2020

Le Bonjour des Amis

Eglise st Jean Berchmans ° st Michel                          20.10.2020

Nous vivons une époque très exigeante. Nous sommes bousculés, dans tous les sens. A tous points de vue : familial, sociétal, sanitaire, financier, matériel, également sur le plan spirituel. Qu’est-ce que c’est qu’écouter la Parole et la mettre en pratique et entrer ainsi dans un rapport de fraternité avec le Christ, comme Jésus nous y invite dans l’Evangile, en ces temps chahutés de coronavirus ? Quel est le combat spirituel à mener ? Car il s’agit bien d’un combat, comme Jésus lui-même a combattu le Tentateur au désert, puis à l’heure de la mort. Notre époque est riche de combats et donc de tentations. En voici une petite série.

Nous avons l’impression de découvrir un monde fragile, très fragile. Dans d’autres coins du monde ou de notre société, la fragilité fait partie du quotidien. Mais nous qui sommes habitués à tant de confort, nous pensions avoir oublié la fragilité. Ou nous l’avons nié. La tentation est en effet de cacher la fragilité, de la croire éphémère, aisément surmontable. Non, le chrétien sait que Dieu lui-même s’est rendu fragile, vulnérable, en son Fils crucifié. Et que précisément là, la force de Dieu peut se manifester. « C’est quand je suis faible, que je suis fort » (2Co 12,10). Premier combat : accepter tant de fragilités. Cela demande beaucoup d’humilité.

Cela peut nous faire croire qu’il nous faut à tous prix revenir à la situation antérieure, à avant. C’est un leurre, une pure illusion. Nous avons à quitter des temps révolus, sans trop de mélancolie, sans regarder en arrière, au risque sinon d’être transformés en statues de sel, comme la femme de Loth (Gn 12,26). Il nous faut accepter que « nous ne sommes pas dans une époque de changements, mais dans un changement d’époque » (Pape François). Deuxième combat : ne pas regarder en arrière.

Le climat anxiogène qui nous entoure fait monter en nous la peur. Ou plutôt des peurs. Des peurs identifiables, des angoisses subtiles qui se cachent derrière. Des peurs, certaines tout à fait légitimes, mais qui nous paralysent. De peurs qui font peur. Exactement ce qu’attend le Tentateur pour nous faire faire n’importe quoi. Il nous faut garder, comme le Christ, envers et contre tout, un esprit ouvert et une confiance, ancrée dans notre foi. Troisième combat : ne pas avoir peur de sa peur.

La distanciation sociale, qui est nécessaire au plan sanitaire, induit hélas d’autres prises de distance. Une distanciation psychologique, qui nous éloigne de l’autre, qui fait qu’on s’en désintéresse. Mon prochain, s’il est lointain, ne serait-il donc plus mon prochain ? Le Pape François, dans se toute récente encyclique Fratelli tutti, nous rappelle que la fraternité ne connaît pas de distances physiques. Quatrième combat : rester proche, se faire proche. Par d’autres moyens certes. Mais se vouloir proche.

Nous portons des masques. Pour ne pas respirer le virus. Mais ne portions-nous pas depuis longtemps des masques. Plus subtils, plus discrets que ces morceaux de tissu. Des masques pour nous faire passer pour un autre. Le Tentateur aime que nous nous déguisions, que nous habitions un personnage qui n’est pas nous. Cinquième combat : être soi, rester soi. Quelles que soient nos envies de masques.

Les experts ne sont guère d’accord entre eux. Les gouvernements se disputent sur les règles à appliquer, les restrictions à mettre en oeuvre. Les tensions deviennent palpables. Le Tentateur adore ! Car il est diabolos, le diviseur. Sixième combat : que l’Esprit Saint qui habite en nous, nous garde dans l’unité.

Et enfin, subtile tentation, si discrète, si insidieuse pourtant : baisser les bras. Le à quoi bon, le tant pis. Se laisser aller, avec le courant. Voici le septième combat : le découragement.

Que cette crise, comme le mot crisis l’indique, soit vraiment, pour chacun, un temps de discernement. Que nos mains si propres par le gel hydro-alcoolique ne nous empêchent pas de les salir, dans le service à nos frères. Que la contagion que nous redoutons, ne nous empêche pas d’être contagieux de l’amour de Dieu. Car, on me l’a confirmé en haut-lieu : il n’y a pas de chrétien asymptomatique.  Mgr Kockerols

Nombre maximum de personnes admises aux célébrations. Situation actuelle 21/10/2020

Le protocole défini au 1° octobre demeure en vigueur dans nos églises jusqu’au 23 octobre. Jusqu’à ce vendredi, le nombre maximum de personnes admises aux célébrations demeure 200, à condition, bien sûr, que toutes les normes sanitaires soient respectées.

Pour ce qui concerne la réglementation après le 23 octobre, il faut attendre la décision du Conseil fédéral des Ministres. C’est ce jour-là qu’il se penchera sur notre demande de maintenir la possibilité d’accueillir jusqu’à 200 personnes. Nous vous tiendrons immédiatement au courant quand nous aurons plus de clarté. Merci de votre compréhension en ces circonstances difficiles.

Le livre-texte  de l’encyclique Fratelli tutti est à votre disposition pour 4.50 euros. Il suffit de faire la demande à Tommy Scholtes (tommy.scholtes@tommyscholtes.be) pour réserver un exemplaire. Une présentation de l’encyclique sera bientôt programmée.

Quelques dates à retenir encore…

Le concert prévu pour le 23 octobre est reporté à une date ultérieure.

24/10 : Matinée Oasis (9h15-12h), chapelle NDA, Temps de de prière, d’enseignement, et de célébration. (40 pers. max.) Animation : P. Ph. Wargnies

ESPERONS TOUJOURS…A 20h. (Eglise) PIE TSHIBANDA, le Fou Noir au pays des Blancs (20h) Conteur humoriste africain. Un spectacle au profit de Wemeet. Humaines et nuancées, les paroles de Pie Tshibanda nous touchent au plus profond de nous-même. Elles mettent en évidence, avec un humour acerbe et une intelligence raffinée, sa vision de l’Europe et de l’Afrique, le tout sur une vision très clairvoyante du contexte géo-politique actuel.

L’événement est limité à 200 personnes,  dans le respect des mesures sanitaires d’actualité (distance physique, gel, et masque). Prix des places : 15,00€  adulte   –  10,00€ étudiant  A verser préalablement sur le compte de Wemeet : BE27 0689 0918 5673. Communication : Pie – nombre de places – votre nom.  La réception du paiement vaut inscription pour les 199 premiers …

Pour le programme actualisé du Forum st Michel, voyez le site web, www.forumsaintmichel.be.

Les sept jeudis d’éthique publique : LES JEUDIS DE 20h À 22h

Au-delà des catastrophes : mort en mer, soins intensifs, effondrement du système

Tout au long de cette année 2020-2021, nous vous proposerons quelques grands rendez-vous de réflexion sur l’actualité, et sur la manière d’y agir comme citoyen conscient et responsable.
Selon les normes en vigueur actuellement, nous prévoyons à la fois une séance en présentiel, et une retransmission en direct par vidéoconférence.
Nous espérons vous rencontrer nombreux lors de ces événements-phares de notre FSM. Veuillez vous signaler le plus tôt possible au secrétariat (par mail ou téléphone) : inscription nécessaire avant chaque conférence (nombre de places limité – en cas de dépassement, un lien vers une vidéoconférence sera disponible sur cette page).

Une participation financière est vivement souhaitée afin de nous aider pour ces prestations parfois onéreuses : suggestion 15 € par conférence à verser au compte du FSM en indiquant « Sept jeudis » en communication, ou en liquide sur place.

22 octobre 2020 : André de Maere d’Aertrycke, ancien gouverneur territorial.
« Mon expérience au Congo belge (1952-1960) ». Témoignage.

29 octobre : Luc de Brabandere, philosophe d’entreprise
L’intelligence artificielle, une parmi beaucoup d’autres

Il y a de nombreuses formes d’intelligence et une partie d’entre elles échappent aux possibilités technologiques. Un ordinateur peut reconnaître un visage, mais il ne peut le trouver beau. Un ordinateur a de la mémoire, mais il ne peut avoir de souvenirs. Un ordinateur peut apprendre de ses erreurs, mais il ne peut les regretter. Il peut comparer des idées, mais il ne peut en avoir.

19 novembre : Emmanuel André, virologue
Covid 19

3 décembre Pietro Bartolo, médecin sur l’île de Lampedusa et parlementaire européen.
Projection du film NOUR (2018, Maurizio Zaccaro) : esquisse biographique d’une jeune réfugiée de 11 ans. Visionnage en sa présence (sous-titres français) 10 décembre : Pietro Bartolo, conférence & témoignage & dialogues (en italien avec traduction simultanée) à partir du film.

Le Bonjour des Amis 23.10.2020

Eglise st Jean Berchmans ° st Michel

EDITION SPECIALE du Bonjour …  Prolongation du protocole pour les cultes

Le gouvernement fédéral a décidé aujourd’hui, 23 octobre, ce qui suit. Le protocole du 1er octobre 2020 reste en vigueur durant les prochaines semaines pour les célébrations dans nos églises, avec un maximum de 200 personnes qui peuvent donc participer à une cérémonie religieuse, à condition, bien sûr, que la distance de 1,5 m et les autres règles de sécurité soient pleinement respectées. Cette prolongation est valable jusqu’au 19 novembre. Elle sera ensuite évaluée. Cliquez ici ou recopiez le lien pour le protocole en vigueur.

« Nous sommes heureux de pouvoir poursuivre l’accompagnement spirituel, surtout en cette période particulière », a réagi vendredi Tommy Scholtes, porte-parole francophone de la conférence épiscopale et du cardinal De Kesel (sur le site de SudPresse).

Ce samedi 24 octobre

À 9h15 : Matinée Oasis, animée par le Philippe Wargnies (chapelle NDA)

A 20h. (Eglise) PIE TSHIBANDA, le Fou Noir au pays des Blancs (20h) Conteur humoriste africain. Un spectacle au profit de Wemeet. Humaines et nuancées, les paroles de Pie Tshibanda nous touchent au plus profond de nous-même. Elles mettent en évidence, avec un humour acerbe et une intelligence raffinée, sa vision de l’Europe et de l’Afrique, le tout sur une vision très clairvoyante du contexte géopolitique actuel.

L’événement est limité à 200 personnes, dans le respect des mesures sanitaires d’actualité (distance physique, gel, et masque). Prix des places : 15,00€ adulte   – 10,00€ étudiant.

Veillez à arriver bien à l’heure pour vous installer calmement dans le respect des distances.

Célébrations du WE 24-25 octobre

Merci d’arriver bien à temps pour les entrées dans l’église. Merci de respecter les 200 personnes au maximum. L’église doit être fermée quand nous sommes 200. Nous le faisons pour le bien de tous, et pour sauvegarder la possibilité de célébrations… Ceux qui suivent de près l’actualité auront compris qu’il s’en est fallu de peu pour perdre la possibilité de célébrer…

« Soyons une épaule les uns pour les autres » disait le Premier Ministre en ces temps incertains.

Merci d’essayer de vous répartir entre les célébrations du samedi soir 17h30, dimanche 8h30, 10h, 11h30, 18h30 et 20h.

29 octobre : Conférence de Luc de Brabandere au Forum st Michel, 20h, sur l’intelligence artificielle.

Pour toutes les activités, cours, séminaires et conférences, du Forum st Michel, consultez en ligne le site www.forumsaintmichel.be, en particulier pour vous inscrire à cette conférence (inscription obligatoire).