ThéoBar : 22 septembre

Un dimanche soir par mois, après la messe du dimanche soir, nous inviterons les jeunes surtout de 17-35 ans à se retrouver autour d’un verre à la Brasserie voisine, le Coach (1° étage) Un orateur répondra à la question « En quoi ce que vous faites, ce que vous vivez, ce que vous croyez, ce que vous dites… peut-il inspirer des jeunes ? ». 30-45 minutes de présentation suivie de questions et débats, et pour ceux qui veulent un repas. Nous pensons inviter un politicien, un banquier, un journaliste, un artiste, quelqu’un dans le social, dans le dialogue interreligieux, … Le premier ThéoBar aura lieu le dimanche 22 septembre à 20 heures, où nous aurons la joie d’accueillir Christophe Giltay, grand reporter à RTL-TVi. Outre sa présence régulière à Paris comme correspondant, il est aussi spécialiste de l’actualité internationale et couvre les grands événements religieux quand il y a lieu. Le deuxième ThéoBar aura lieu le dimanche 20 octobre, où nous aurons le plaisir de rencontrer l’économiste et financier Etienne de Callataÿ. Plus d’infos chez Stéphane Rottier (stephane@rottier.be) et le P. Tommy Scholtes sj (Tommy.scholtes@tommyscholtes.be)

Marguerite Barankitse à st Jean Berchmans le 12 octobre 20h

Elle est connue. Elle est docteur Honoris Causa de l’UCL. Elle a crée la Maison Shalom il y a plus de 20 ans au Burundi. Elle a vécu l’horreur. Elle croit pourtant à la vie. Elle a adopté 20000 enfants. Aujourd’hui, elle vit au Rwanda. Elle parcourt le monde aussi cherchant la solidarité. Elle permet à des jeunes de faire l’Université. Et passe du temps dans les camps de réfugiés. Elle nous parlera comme elle a parlé au Grandes Conférences catholiques. Elle fera vibrer en abordant le sujet ô combien délicat « ô mort, où donc est ta victoire? »

Concert d’Orgue 22 sept. 17h15

22 septembre à 17h15 : concert d’orgue dans l’église St-Jean Berchmans

Organiste : Marie-Cécile DEFECHE (Cathédrale de Grasse – France)

Programme

1ère partie : L’Ecole Baroque Allemande

1. Prélude en mi mineur                                                                                       Nicolaus BRUHNS (1665-1697)

2. Choral « Ach Herr, mich armen Sünder »                                               Johann Ludwig KREBS (1713-1780)
    (Ah Seigneur, pauvre pécheur que je suis)

3. Choral-Prélude N° 4 « Erbarm dich mein O Herre Gott »                 Johann Nikolaus HANFF (1665-1711)
    (Aie pitié de moi, O Seigneur Dieu)

4. Prélude et Fugue an la mineur (BWV 543)                                       Johann Sebastian BACH (1685-1750)

                2ème partie : L’Ecole Romantique belge et allemande


5. Prélude et Fugue en sol mineur                                                                   Johannes BRAHMS (1833-1897)       

6. Méditation (extrait du Diptyque pour Orgue)                                          Pierre FROIDEBISE (1914-1962)                        

7. Toccata, Fugue et Hymne sur « Ave Maris Stella » (Opus 28)                           Flor PEETERS (1903-1986)                        

Le nouveau ThéoBar

Un dimanche soir par mois, après la messe du dimanche soir, nous inviterons les jeunes surtout de 17-35 ans à se retrouver autour d’un verre à la Brasserie voisine, le Coach (1° étage)

Un orateur répondra à la question « En quoi ce que vous faites, ce que vous vivez, ce que vous croyez, ce que vous dites… peut-il inspirer des jeunes ? ». 30-45 minutes de présentation suivie de questions et débats, et pour ceux qui veulent un repas. Nous pensons inviter un politicien, un banquier, un journaliste, un artiste, quelqu’un dans le social, dans le dialogue interreligieux, …

Le premier ThéoBar aura lieu le dimanche 22 septembre à 20 heures, où nous aurons la joie d’accueillir Christophe Giltay, grand reporter à RTL-TVi. Outre sa présence régulière à Paris comme correspondant, il est aussi spécialiste de l’actualité internationale et couvre les grands événements religieux quand il y a lieu.

Le deuxième ThéoBar aura lieu le dimanche 20 octobre, où nous aurons le plaisir de rencontrer l’économiste et financier Etienne de Callataÿ.

Plus d’infos chez Stéphane Rottier (stephane@rottier.be) et le P.  Tommy Scholtes sj  (Tommy.scholtes@tommyscholtes.be)

Le Bonjour du 7 septembre


Nous sommes heureux de vous inviter chaleureusement à l’inauguration du Forum Saint-Michel qui aura lieu le samedi 14 septembre 2019.

  • 17h30 : Messe concélébrée en l’église Saint-Jean-Berchmans, présidée par le Père François Boëdec, Provincial de la Province d’Europe occidentale francophone. L’homélie sera prononcée par le Père Bernard Pottier, Directeur du Forum st Michel. 
  • 18h30 : Mot du Père François Boëdec, suivi d’une réception dans le cloitre ou la Cour d’honneur
  • 19h30 : Concert d’orgue introduit et offert par notre organiste titulaire, Monsieur Michel Van den Bossche
  • 20h00

Conférence dans l’église
« Surpris par la joie : vivre en chrétien en temps de sécularisation » par Nikolaas Sintobin sj

Nikolaas Sintobin est jésuite et vit à Amsterdam. Il est spécialisé dans la pédagogie et spiritualité ignatiennes et travaille particulièrement dans l’espace numérique. Il est auteur de livres tels que  Moquez-vous des jésuites… Humour et spiritualité, Fidélité, 2016 et La joie, ma boussole. Vivre avec Ignace, Fidélité, 2019.

Dans sa conférence, Nikolaas Sintobin réfléchira sur les conditions pour vivre en chrétien dans une culture et une société sécularisées. Plus particulièrement, en s’inspirant d’une exhortation étonnante faite par le pape François aux jésuites, il développera le thème de la recherche active de la joie, comme boussole pour vivre l’Évangile dans la vie de tous les jours.Le calendrier des activités, cours, conférences, colloques, séminaires est mis à jour quotidiennement :  www.forumsaintmichel.be

N’allez pas sur le site sans vous munir de votre agenda !

Bernard Pottier, directeur – Jean-Yves Grenet – Tommy Scholtes

Du Neuf à St-Jean Berchmans et au Forum st Michel : le ThéoBar (17-35 ans)

A partir du 22 septembre, une nouvelle activité sera proposée pour notre communauté : le ThéoBar.

Un dimanche soir par mois, après la messe du dimanche soir, nous inviterons les jeunes surtout de 17-35 ans à se retrouver autour d’un verre à la Brasserie voisine, le Coach (1° étage)

Un orateur répondra à la question « En quoi ce que vous faites, ce que vous vivez, ce que vous croyez, ce que vous dites… peut-il inspirer des jeunes ? ». 30-45 minutes de présentation suivie de questions et débats, et pour ceux qui veulent un repas. Nous pensons inviter un politicien, un banquier, un journaliste, un artiste, quelqu’un dans le social, dans le dialogue interreligieux, …

Le premier ThéoBar aura lieu le dimanche 22 septembre à 20 heures, nous avons la joie d’accueillir Christophe Giltay, grand reporter à RTL-TVi. Outre sa présence régulière à Paris comme Correspondant, il est aussi spécialiste de l’actualité internationale et couvre les grands événements religieux quand il y a lieu.

Le deuxième ThéoBar aura lieu le dimanche 20 octobre, où nous aurons le plaisir de rencontrer l’économiste et financier Etienne de Callataÿ. Plus d’infos chez Stéphane Rottier et le P.  Tommy Scholtes sj.

Nous recommandons la formation d’une année « Les Bâtisseurs » – Enseignement social de l’Église à la Chapelle pour l’Europe (Rue van Maerlant, – Schumann).

Une demande de publicité nous a été transmise par la Communauté de l’Emmanuel. Parcours Zachée à Bruxelles à partir de ce mois de septembre 2019.

Le parcours Zachée est une formation spirituelle et pratique fondée sur la doctrine sociale de l’Eglise qui aide à unifier sa vie professionnelle, familiale, sociale et spirituelle, et de réaliser ainsi un “Art de vivre Chrétien” au quotidien. Ce parcours a été créé par Pierre-Yves Gomez, un économiste, professeur à l’Ecole de Commerce de Lyon, et membre de la Communauté de l’Emmanuel, qui a eu l’intuition de ce parcours après avoir fait le constat que beaucoup d’étudiants et de professionnels de tout âge lui posaient des questions sur le sens profond du travail. En creusant, il s’apercevait que ses interlocuteurs se disaient incapables de concilier ce qu’ils vivaient au travail avec le message des Evangiles. Ils mettaient souvent de côté leur foi dès qu’il s’agissait de prendre des décisions matérielles ou d’ordre pratique. 

En étudiant la doctrine sociale de l’Eglise qui évoque toutes ces questions, il a développé ce parcours pour nous aider à unifier notre vie spirituelle, pour certains parfois limitée à la messe du dimanche, avec ce qui fait notre quotidien le reste de la semaine (le travail, les relations amicales ou familiales, nos engagements et nos loisirs).

Ce parcours de formation spirituelle se déroule sur 8 mois. Débutera en septembre.  Il se déroulera sur l’année scolaire jusque début juin 2020. Le parcours, animé par des membres de la Communauté de l’Emmanuel, comprend 8 conférences (à Woluwe) et 8 réunions d’équipe (lieux en fonction du domicile de chacun et chacune) qui se tiendront les mardis soir hors vacances scolaires. La soirée de lancement et d’information aura lieu le mardi 17 septembre 2019, à 20h15 à Woluwe-Saint-Lambert à l’Institut Royal pour Sourds, Muets et Aveugles, Av. Georges Henri 278 1200 Bruxelles

Merci de confirmer par mail votre présence : zachee.bxl@gmail.com en indiquant vos coordonnées. Plus d’infos sur le site zachee.com, L’équipe Zachée Brussels 2019.

Le Bonjour de la rentrée

Le Bonjour des Amis de l’église St-Jean Berchmans et St Michel  19.09.01

Le petit mot du Chapelain

Entrez, entrez !

Le mois de septembre est signe de rentrée, et les enseignants et bien d’autres diront beaucoup en ces jours « Entrez » dans les locaux de classe et autres lieux de retrouvailles. Et la réalité sera vite « palpable » comme dit la Lettre aux Hébreux, il y aura même des cloches ou sonneries. L’entrée dans la communion est avec Dieu est d’une certaine façon moins « palpable » … elle fait entrer dans une communion avec les vivants, elle fait rejoindre Jésus, le médiateur de l’alliance nouvelle.

Elle demande humilité, c’est-à-dire un esprit d’écoute en méditant les maximes de la sagesse. Un beau programme d’année si on veut : avoir une oreille qui écoute.

L’évangile rappelle une attitude tout aussi fondamentale : l’esprit d’humilité. Jésus s’est fait pauvre avec les pauvres. Il nous indique la place à prendre. Y compris dans la formation scolaire, académique ou professionnelle qui reprend en septembre. Non il ne s’agit pas de se mettre au dernier rang pour ne pas suivre les enseignements à recevoir, mais d’être dans la disposition intérieure de celui qui se prépare à vivre en serviteur, au service de l’autre, et en particulier des pauvres. Tout savoir accumulé au service de l’autre et non de soi, sera un enrichissement pour tous. Et Jésus lui-même nous montrera le chemin. L’Evangile est parfois renversant. Jésus vivant dans cette proximité qui peut devenir aussi notre priorité appelle à « monter pus haut » dans un esprit de communion avec les pauvres.

Alors quel esprit pour la rentrée ? Vivre pleinement la communion avec les vivants. Y entrer jusqu’à rejoindre celui qui la donne. Il appellera au service des pauvres, au service de celui qui souffre. Ils sont nos maîtres. Bonne rentrée !       Tommy Scholtes sj, Prions en Eglise Belgique

logo_wbk_oct2014-1

Donner un peu de temps ou de son talent… venez nous rejoindre pour 1h ou plus !

Inséré à Etterbeek, depuis plus de 30 ans, dans un quartier peuplé de personnes de toutes cultures, nations et religions, le Welcome-Babbelkot est une association inspirée par le projet éducatif des Religieuses de l’Assomption. Toute son activité se veut éducative et vise une transformation des personnes et des situations.

Grâce aux nombreux bénévoles, le Welcome-Babbelkot est active auprès d’enfants et d’adultes : soutien scolaire et mercredis ludiques (enfants de 6 à 11 ans), cours de français langue étrangère et alphabétisation pour adultes. Nous cherchons des bénévoles pour le soutien scolaire de 15h30 à 16h30 ou de 16h30 à 17h30, les lundi, mardi et jeudi.

Sr Alma : 0497 53 65 30, Sr Katrin : 0471 44 54 47 – Rue Peter Benoit 23 – 1040 Bruxelles (près de l’église st Antoine) www.welcome-babbelkot.be

Inscrivez dans vos agendas

  • Samedi 14 septembre 17.30, Eucharistie à l’église. Ouverture du Forum St Michel. Mot du Père Provincial. Réception. Mini-Concert d’orgue par Michel Van den Bossche,  et Conférence de Nikolaas Sintobin sj : « Surpris par la joie : vivre en chrétien en temps de sécularisation »
  • 25 septembre, à la chapelle pour l’Europe, rue van Maerlant (métro Schuman)
  •  
  • Cours Even. 1° cours 30 septembre 2019 à l’église st Jean Berchmans

Je veux venir à EVEN… EVEN est une formation à la foi catholique rassemblant chaque semaine 60 à 80 jeunes à ‘l’Eglise Saint-Jean-Berchmans. EVEN, c’est aller à la rencontre d’autres jeunes chrétiens pour se mettre à l’écoute d’une parole plus forte et puissante que la sienne à travers notamment des textes de l’Ancien et du Nouveau Testament, mais aussi des textes de théologiens, d’écrivains et de philosophes.
Inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous pour recevoir le contenu et les rappels des soirées !
Le programme de l’année est ici: https://www.even-adventure.com/index.php?option=com_content&task=blogcategory&id=84&Itemid=131

  • Reprise de la prière des mères… j’attends la date.
  • Reprise de la prière du mardi soir, avec le Chemin Neuf… j’attends la date
  • Ecole d’Oraison : début 2 octobre 2019
  • Notez déjà : 12 octobre 20h15. Conférence-Rencontre, à l’église, avec Maggy Barankitse, Docteur Honoris Causa UCL, Fondatrice de la Maison Shalom au Burundi (25 ans).
  • 20 octobre 17h15. Concert d’Orgue par la titulaire de l’orgue de Grasse (Alpes Maritimes).

le bonjour de la mi-août

Le  Bonjour de la mi-août et déjà de la rentrée…

Venez renforcer le chant de la messe radio à 10h ! elle est diffusée à 11.00 sur la RTBF, la Première. Une communauté qui célèbre et qui témoigne en rayonnant. Deux micros et un chronomètre en plus !

Notez cette invitation ! 

Le 14 septembre… Inauguration du Forum st Michel… à l’église st Jean Berchmans St Michel, de 17h30 à 21.15… Célébration eucharistique, présidée par le Père François Boëdec sj, Provincial de la Province jésuite d’Europe Occidentale Francophone.

Homélie par le Père Bernard Pottier, Directeur du Forum st Michel.

18.30 Réception et collation.

19.30 Introduction par Michel Vanden Bossche, titulaire de l’orgue à la pièce d’orgue qu’il jouera

20h Conférence par le Père Nikolaas Sintobin sj : « Surpris par la joie : vivre en chrétien en temps de sécularisation »


Homélie de l’Assomption. Tommy Scholtes sj. 15 août 2019. Messe radio.

La fête de l’Assomption nous dépasse complètement. C’est la fête des Mères de l’été. Elle n’est pas commerciale. Elle est gratuite.  Dire Merci à notre Mère et à la Mère de Dieu, Marie, la Mère du Christ et de son Eglise.

Que signifie la fête ?  Marie est emportée, corps et âme en sa gloire, dans la vie éternelle.  En elle, c’est toute l’humanité qui est confirmée dans sa vocation de vivre plus que le quotidien terrestre, mais avec déjà un pied dans la vie de Dieu. Enfants de Dieu, nous sommes tellement plus que notre personnage humain, nous sommes déjà participants de la vie divine, si bien montrée par la liturgie de l’Orient chrétien.

Marie est tellement plus que celle qui a dit oui… Mère de Jésus, présente à Cana pour aider les serviteurs à bien fêter la noce, présente au pied de la Croix de Jésus, et présente à la Pentecôte… Jour après jour, elle est la fidélité même, celle d’une bonne Mère.

Nos paroles, nos actes, guidés par l’intuition de Marie, nous conduisent quotidiennement plus loin, vers le Christ, et en lui vers la vie éternelle.

 Reconnaitre cela dans tous les humains, hommes et femmes de la terre, transforme radicalement nos relations humaines. Si notre mère du ciel, notre maman nous précède, c’est parce qu’elle a dit OUI à sa mission d’être Mère. Mystérieusement ! Dire Oui à l’Esprit de Dieu, à son messager, c’est aussi reconnaître que l’autre peut avoir une parole divine à me dire quand elle est une parole féconde d’amour, de paix, de réconciliation.

Une parole qui m’invite à la foi en notre Mère parce qu’elle me conduit à Jésus. Et ce n’est pas pour rien que nous allons en pèlerinage comme par exemple les Equipes st Michel à Lourdes qui partent ce 17 aout, avec des personnes handicapées et des jeunes dans un esprit de vie commune. 

L’Assomption est une fête de la Vie, une fête de la victoire et comme je le disais déjà, un peu comme une Paque qui renouvelle nos vies quand elles sont confiance en elle et en Dieu. C’est le sens de la lecture de l’Apocalypse qui annonce une vie divine, non sans problème, mais une naissance qui sera celle d’un berger.

C’est pour cela que la lecture la première lettre aux Corinthiens est celle qui reprend la Paque. Dans le Christ, tous recevront la vie puisqu’il a été le premier à ressusciter pour nous montrer le chemin de notre résurrection. Marie est ainsi celle qui comme femme, comme Mère, nous montre le chemin.

En Marie, toutes les femmes de la terre sont bénies. Appelées à vivre la rencontre, comme celle de la Cousine Elisabeth et Marie. Et nous y retrouvons la prière du je vous salue Marie que nous disons souvent. Elles le vivent toutes deux dans une attitude de magnifique humilité mais dans l’émerveillement.  

Marie peut s’en émerveiller elle-même. Le Christ se penche sur les humbles pour lesquels il fait des merveilles. Et il exalte sa servante, comme il exalte tous ceux et celles qui vivent de la volonté d’aimer de Dieu. Le Christ relève, il renverse les puissants. En lui, un équilibre autre s’installe. Pas celui du monde tel que nous le connaissons où les puissants rivalisent de pouvoirs, mais dans une relation d’amour, de réconciliation, de justice et de Paix.

N’est-ce pas cela notre idéal ? Vivre comme Marie de la confiance totale en Dieu ?  Si nous disons Oui à Marie, ce qui est parfois humainement plus facile qu’au Christ, nous savons que nous sommes sur le bon chemin puisqu’elle nous guide.

  • Groupe de lecture du 17/09/2019 au 31/03/2020 au Forum Saint-Michel :

LAUDATO SI’: DONNER DU SENS À NOTRE ENGAGEMENT

Envie de découvrir l’appel à la conversion écologique du Pape dans son encyclique Laudato si’ ? De se mettre en chemin pour réfléchir et dialoguer avec d’autres, en vue de s’engager dans la transition écologique et prendre soin de « notre maison commune » ? Bienvenue au groupe de lecture de Laudato si’ !

La proposition :

Huit séances de deux heures, où l’on dialogue à propos de questions clés de l’encyclique Laudato si’. Chacun.e se prépare aux séances chez soi, en faisant les lectures suggérées par l’animatrice, et à l’aide de quelques questions de réflexion. L’animation du groupe de lecture est assurée par Claire Brandeleer, chargée d’étude et d’animation au Centre Avec, le centre d’analyse sociale des jésuites à Bruxelles.

Dates supplémentaires : 
15/10/2019 • 12/11/2019 • 17/12/2019 • 14/01/2020 • 11/02/2020 • 10/03/2020 • 31/03/2020

Inscription souhaitée !

Places limitées (12 participants max.) – inscription et contact préalable (par mail ou téléphone) obligatoires avant le 11 septembre 2019.

Plus d’infos : https://www.centreavec.be/groupe-de-travail/laudato-si-donner-du-sens-a-notre-engagement-2/

  • Session à La Pairelle du 25/10 au 27/10/2019 :

LAUDATO SI’ – Un appel du Pape François à la conversion écologique

Dans un climat de fraternité et de prière, nous nous laisserons interpeller par Laudato si´ :

  • Quelle est cette conversion écologique à laquelle nous sommes appelé.e.s ?
  • Que me demande-t-elle individuellement et avec d’autres ?
  • Que veut dire l’encyclique pour nos vies, au quotidien, de citoyen.ne.s, de travailleur.euse.s, de chrétien.ne.s, etc. ?
  • A quoi l’encyclique nous encourage-t-elle ? Quelles pistes d’action propose-t-elle ?

À partir de différents supports (extraits de Laudato si’, textes bibliques, vidéos, etc.), nous chercherons à comprendre de quelle manière l’appel à la conversion écologique rejoint notre expérience, chacun.e à partir de ses convictions personnelles.

Animateurs : 
Claire Brandeleer, chargée d’étude et d’animation au Centre Avec.
Guy Cossée de Maulde, jésuite, chargé d’étude et d’animation au Centre Avec.

Modalités : Inscription souhaitée – 119 € (101 € pour les étudiants et chercheurs d’emploi) En cas de difficulté financière, contactez-nous. Plus d’infos : https://www.centreavec.be/animation/laudato-si/

*Le Réseau Jeunesse cherche actuellement un nouveau collaborateur à mi-temps…qui sache travailler avec des jeunes, qui ait une âme d’animateur , qui sache porter et gérer des projets nouveaux, qui soit en phase avec la spiritualité ignatienne (ou qui s’engagerait à creuser cette dimension)… Intéressé(e) ? Fais signe !

Deadline: 15 septembre
Entrée en fonction: début octobre

Lien de notre offre : http://www.reseaujeunesse.be/index.php/2019/07/17/le-reseau-jeunesse-recrute/

15 août: Assomption

Le Bonjour des amis de l’Eglise st Jean Berchmans * St Michel – 15 août 2019

Edito

La messe radio de la RTBF (La Première) a planté ses micros dans notre église jusqu’au 22 septembre. C’est une grâce, et une contrainte ! La messe de 10h est enregistrée et diffusée à 11h02 sur les ondes la Première, et du monde entier, elle peut être réécoutée par Auvio. Elle nous fait entrer en communion avec des personnes éloignées de nous par la distance mais proches par le cœur et la prière : personnes isolées, en voiture, à l’hôpital ou en maison de repos, en prison, … dès le premier jour, nous avons eu des retours de Province à Hannut, à Beauraing où nous avons été suivis. L’Eucharistie y marque son universalité. Elle nous dépasse. Prière commune, écoute de la parole, présence du Christ au milieu de son Eglise qui dépasse nos frontières et communautés. Merci à ceux et celles qui y contribuent !

La fête de l’Assomption aussi nous dépasse complètement. Marie, Mère du Christ et de son Eglise, est emportée, corps et âme en sa gloire. En elle, c’est toute l’humanité qui est confirmée dans sa vocation de vivre plus que le quotidien terrestre, mais avec déjà un pied dans la vie de Dieu. Enfants de Dieu, nous sommes tellement plus que notre personnage humain, nous sommes déjà participants de la vie divine, si bien montrée par la liturgie de l’Orient chrétien. Nos paroles, nos actes, guidés par l’intuition de Marie, nous conduisent déjà quotidiennement vers le Christ. Et reconnaitre cela dans tous les humains, hommes et femmes de la terre, transforme radicalement nos relations humaines. Si notre mère du ciel, notre maman nous précède, c’est parce qu’elle a dit OUI à sa mission d’être Mère. Mystérieusement ! Dire Oui à l’Esprit de Dieu, à son messager, c’est aussi reconnaître que l’autre peut avoir une parole divine à me dire quand elle est une parole féconde d’amour, de paix, de réconciliation. Une parole qui m’invite à la foi en notre Mère parce qu’elle me conduit à Jésus. Et ce n’est pas pour rien que nous allons en pèlerinage comme par exemple les Equipes st Michel à Lourdes qui partent ce 17 aout, avec des personnes handicapées et des jeunes dans un esprit de vie commune.  Nous les accompagnons de notre prière. Ph. Wargnies  sera avec eux. De même que les   Pères Charles  Delhez et  Jean-Louis Van  Wymersch.

Belle fête à tous !

La veille du 14 aout, la messe aura lieu à 17h30 comme le week-end. Pas de célébration à 18.30.

Déjà en vue de la rentrée….

Notez déjà tous et toutes cette invitation !  

Le 14 septembre… Inauguration du Forum st Michel… à l’église st Jean Berchmans St Michel, de 17h30 à 21.15… Célébration eucharistique, présidée par le Père François Boëdec sj, Provincial de la Province jésuite d’Europe Occidentale Francophone.

Homélie par le Père Bernard Pottier, Directeur du Forum st Michel.

18.30 Réception et collation.

19.30 Introduction par Michel Vanden Bossche, titulaire de l’orgue à la pièce d’orgue qu’il jouera

20h Conférence par le Père Nikolaas Sintobin sj : « Surpris par la joie : vivre en chrétien en temps de sécularisation »

Le Cours EVEN

EVEN est un parcours spirituel et de formation à la foi catholique rassemblant chaque semaine 60 à 80 jeunes (environ 20 à 35 ans) à l’Eglise Saint-Jean-Berchmans à Montgomery.

EVEN, c’est aller à la rencontre d’autres jeunes chrétiens pour se mettre à l’écoute d’une parole plus forte et puissante que la sienne à travers notamment des textes de l’Ancien et du Nouveau Testament, mais aussi des textes de théologiens, d’écrivains et de philosophes.

Ce parcours de formation a été initié il y a 15 ans en France, où il a depuis rassemblé des dizaines de milliers de jeunes à travers tout le pays. Le parcours est assuré en Belgique depuis septembre 2017, et la formation y est donnée par le Père Jean-Luc MAROY.

1° cours de la nouvelle année : 30 septembre 2019.

Lieu: Eglise Saint-Jean-Berchmans

Moment: 20h00-21h45

Contact: evenbruxelles@gmail.com ou Joël Decerf: 0495 55 93 94

st Ignace 31 juillet

Homélie prononcée par le P. Jean-Yves Grenet pour la st Ignace

SAINT IGNACE 2019

1 Rois 19, 9.11-15 ; Ps 1, 1-16 ; Ph 3, 8-14 ; Jn 1, 35-39

Les lectures de ce soir mettent en évidence des manières de faire ou de vivre du peuple choisi et éduqué par Dieu, manières renouvelées en profondeur par la vie de Jésus, homme et fils de Dieu parmi nous, manières dont nous sommes invités à nous inspirer pour contribuer, à notre niveau, à la croissance du Royaume de Dieu. J’en retiendrai trois aspects, où chacun peut sans doute repérer quelque invitation à aiguiser son attention : un appel à mettre en œuvre nos sens pour mieux percevoir le travail incessant de l’Esprit dans toute la création ; une invitation à vivre la rencontre ; nourris par tout cela, nous décider et agir.

Que se passe-t-il avec Elie ? Après avoir massacré quelques centaines de faux prophètes, il a fui ; il a même demandé au Seigneur d’en finir ; mais l’Ange du Seigneur l’a nourri et après 40 jours de marche le voilà à la montagne de l’Horeb, toujours habité par son zèle jaloux pour Dieu qu’il veut défendre à tout prix. Et là, ses sens sont en alerte : il vient d’entendre « sors dans la montagne et tiens-toi devant le Seigneur car il va passer ». Mais étrangement, il ne sort pas de suite, il attend de percevoir le moment favorable. Il entend l’ouragan et en sent le souffle puissant mais ne bouge pas. Il perçoit les vibrations du tremblement de terre, mais il ne bouge pas. Il voit la lumière du feu, en sent la chaleur brûlante, en entend les crépitements, perçoit l’odeur des matières calcinées, mais il ne bouge pas. Ce n’est que quand son oreille, pourtant assourdie par tout ce qui vient de l’agresser, perçoit le murmure d’une brise légère, quand sa peau sans doute en perçoit les faibles vibrations, qu’enfin il sort, visage couvert, et se tient à l’entrée de la caverne. Il lui a fallu percevoir tout cela, y ressentir peut-être des parallèles avec ses modes d’action jusque-là, pour reconnaître si oui ou non la promesse qui le fait se lever et tenir se réalise.

Que se passe-t-il dans la scène du début de l’Evangile de Jean ? Il a fallu le regard de Jean et celui de deux de ses disciples qui suivent ce que le doigt de Jean leur indique ; il a fallu l’oreille de ces disciples pour entendre la parole « Voici l’Agneau de Dieu » et laisser se réorienter leur regard et leur attention ; il a fallu leurs pas dans la terre se mettant à la suite de Jésus ; il a fallu ce premier dialogue, simple, court, avec Jésus… il a fallu tout cela pour ouvrir une nouvelle histoire qui, de la question initiale « où demeures-tu ? » débouchera dans quelques années à l’écoute du « demeurez en moi comme moi en vous ; celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit ».

La manière de faire d’Ignace et de celles et ceux qui cherchent à nourrir leur vie spirituelle à la source unique en passant par le chemin particulier que promeut Ignace, cette manière de faire ne peut faire abstraction de ce que nos sens nous donnent de percevoir, persuadés qu’ils servent non seulement à nous mettre en relation avec les autres, mais aussi, les pieds dans la terre, à nous mettre en relation intérieure avec le Seigneur créateur et Sauveur. Oui nous sommes invités à écouter les cris ou les gémissements ou murmures de paix et de joie comme de souffrance ou d’espoir ; nous sommes invités à regarder les yeux illuminés comme ceux qui sont fermés, les corps blessés ou inanimés comme ceux qui respirent la vie tant à travers les bonheurs qu’à travers les malheurs apparents. Nous sommes invités à toucher les blessures à soigner, les larmes à sécher tout autant que les mains qui s’offrent pour former des chaines de charité qui contribueront à répandre la vie. Nous sommes invités à goûter les douceurs qui réconfortent comme les amertumes qui sollicitent. Nous sommes invités à sentir les odeurs de champs qui renaissent après une pluie bienfaisante comme les odeurs des terres exploitées ou dévastées, les odeurs des corps blessés ou assassinés qui appellent nos consciences à chercher inlassablement des chemins d’humanité.

Pas de vie spirituelle sans la mise en route de tous nos sens – quels que fatigués ou limités qu’ils puissent être devenus – afin de chercher à percevoir, reconnaître et indiquer les signes de la vie naissante qui appelle notre attention et notre offrande pour croître, une vie qui ne cesse de renouveler nos existences et les faire sortir de leurs possibles ornières.

Certes, nous savons bien qu’il peut nous arriver d’utiliser nos sens pour notre bien propre, soucieux de notre petite histoire, nos besoins immédiats, nos habitudes qui deviennent petit-à-petit comme indéracinables. Mais, ici, nous entendons et nous savons aussi qu’il s’agit d’honorer la rencontre à laquelle nos sens ouvrent, la rencontre de Celui qui est à l’origine de leur déploiement.

Elie le vit et le dit : « j’éprouve une ardeur jalouse pour toi, Seigneur » tellement jalouse d’ailleurs qu’il se croit « le seul à être resté » alors que bientôt le Seigneur lui montrera que non, il y en a d’autres sur lesquels il peut s’appuyer pour poursuivre l’œuvre entamée. Jean le voit et l’annonce « Voici l’Agneau de Dieu », celui pour lequel il faudra accepter qu’il tienne la place de cet Agneau offert au Seigneur en mémoire de la sortie de l’esclavage !

Cette rencontre, la quête d’une rencontre qui dure et produise ses fruits, c’est celle qui a habité le désir d’Ignace à partir de sa conversion, cherchant bientôt sans cesse à y puiser ses décisions, mû qu’il était par la transformation du « où demeures-tu ? » en « où est aujourd’hui ta volonté ? ». Cette rencontre c’est aussi toutes celles qui en découlent. Sur ce point, Ignace a manifesté un souci permanent à ce que les Compagnons de Jésus entretiennent des relations entre eux et des échanges non pas d’information mais de récits. Des récits édifiants pour témoigner de la justice dont parle Paul « celle qui vient non pas de moi-même – c’est-à-dire de mon obéissance à la loi de Moïse – mais de la foi au Christ ». D’autres récits plus personnels, plus difficiles parfois pour que le corps se constitue aussi avec les recherches, les hésitations, les doutes vécus dans la foi et l’espérance. N’oublions pas, chers frères et sœurs, de privilégier, chacune et chacun d’entre nous, notre rencontre personnelle du Seigneur mais aussi de chercher à nous partager quelque chose de ce que cette rencontre nous fait découvrir, nous fait oser ou risquer ; un tel partage nous aidera à entretenir la brise légère qui rafraîchit et renouvelle toutes choses.

Enfin, et nous n’avons pas pu éviter de l’aborder déjà tant cela est propre à la manière de faire d’Ignace, utiliser nos sens, éprouver ce qu’ils font ressentir, aller à la rencontre qu’ils révèlent et contribuent à entretenir ne peut que provoquer réponse et agir. Pour Elie, c’est reprendre la route et même de nouveau par le chemin du désert ; pour les premiers disciples, c’est accepter de « rester auprès de lui » ce jour-là bien avant qu’ils ne soient envoyés ; pour Paul, c’est « oubliant ce qui est en arrière et lancé vers l’avant, courir vers le but pour remporter le prix auquel Dieu nous appelle là-haut dans le Christ Jésus ».

Répondre et agir, nous le cherchons tous, chacun avec ses forces et il est bon de désirer nous aider les uns les autres à sentir plus précisément où le Seigneur peut nous attendre davantage, avec les différences qui nous constituent, les divers champs représentés par les investissements des membres de notre assemblée… toute une diversité portée par un même Esprit dont les frémissements ne doivent pas cesser de nous étonner. Comment ne pas mentionner aujourd’hui, parmi tant d’autres, la naissance du collège Matteo Ricci, celle du Forum Saint Michel, le regroupement des deux communautés jésuites de ce site, dans l’espoir qu’en tout ceci soit davantage « connu le Christ, éprouvé la puissance de sa résurrection » sans éviter « la communion aux souffrances de sa passion » ?

Quant à nous, compagnons de Jésus ici présents, nous n’oublions pas l’invitation de notre Père Général, confirmée par le Pape François, à « vivre plus profondément les Exercices Spirituels et les offrir, [aidés en particulier par] la conversation spirituelle » ; l’invitation à « faire route avec les pauvres, les exclus de notre monde, les personnes atteintes dans leur dignité en promouvant une mission de réconciliation et de justice » ; à « accompagner les jeunes dans un avenir porteur d’espérance » ; à « travailler avec d’autres pour la sauvegarde de notre maison commune ». Lignes qui ne sont pas d’abord listes de nouvelles choses à faire, mais invitation à un regard, une présence, des manières d’être et de faire à renouveler.

Répondre et agir, ce n’est pas se jeter dans l’activisme, des plans de développement, la recherche infinie d’objectifs à mettre en forme et atteindre. C’est porter jusqu’au bout ce mouvement de perception par nos sens tant physiques que spirituels, jusqu’à la rencontre de Celui qui nous fait vivre et nous attend. C’est, selon la maxime d’Hevenesi, jésuite hongrois de la fin du 16° siècle « crois en Dieu comme si tout le cours des choses dépendait de toi, en rien de Dieu. Cependant mets tout en œuvre en elles, comme si rien ne devait être fait par toi, et tout de Dieu seul. » Puisse cette fête d’Ignace nous aider, chacune et chacun de nous, à reconnaître et rencontrer dans l’humanité concrète de Jésus, la véritable image et ressemblance de Dieu à laquelle nous sommes appelés et qui devrait guider notre agir.

Bonjour du 28 juin 2019

Bonjour des amis de l’église st Jean Berchmans 19.06.28

J’oubliais le we dernier de vous transmettre ma petite méditation sur l’Eucharistie… Mais comme nous célébrerons encore l’eucharistie durant l’été, il n’est pas trop tard… comme disait ce we le pape François, Qu’à chaque communion, ce soit comme la première fois !

Le Saint-Sacrement du Corps et du Sang du Christ

Toi, Seigneur, et moi

Quand je pense au nombre d’eucharisties auxquelles j’ai participé, ou que j’ai célébrées, j’en ai le vertige. Faites-un peu le compte rapide, vous aussi… Quel abîme d’amour nous a été donné. Quand je pense à la faim et à la soif dans le monde, j’ai aussi le vertige. Quand je vois la faim spirituelle aussi, mais dans une moindre mesure. Aujourd’hui, nous nous arrêtons purement et simplement à la nourriture donnée, et donc reçue. Osons-nous croire à ce mystère d’amour où Dieu ne cesse de se donner à son peuple, à ses enfants ? Oui, Dieu est un Père qui nourrit, et il nous chérit comme une mère chérit son enfant. Il donne la nourriture pour la croissance, ou tout simplement pour notre bien-être quotidien. Et par là, Dieu vit dans l’intimité de notre cœur. Si nous prenions quelques minutes pour nous arrêter à cette présence, à ce travail de grâce que Dieu opère en nous, parce qu’en nous se fait un travail magnifique à chaque fois que nous communions au Corps et au Sang du Christ. Si je me laisse faire, il vivra en moi de plus en plus, et notre vie s’en trouvera transformée. Il nous libère de bien des lourdeurs, de déceptions vécues, de notre péché. Dieu se donne gratuitement, mais dans le but de nous libérer intérieurement. Pour Saint Jean Chrysostome, le Sacrement du Christ et le Sacrement du frère sont indissociables… La liturgie célébrée avec dignité et dans la reconnaissance festive du don reçu, ouvre chacune et chacun à la présence de ses frères et sœurs, y compris à la solidarité qui délivre de la faim et de la soif dans le monde.

Tommy Scholtes sj, Prions en Eglise Belgique

Jolies rencontres après la messe de 11.30 ce dimanche 23 juin. Mercis et jeux pour enfants !

1.         Durant le mois de juillet, en semaine, pas de messe à 7h ni à 7.45 mais à 7.30. Les horaires de WE ne changent pas.

2.         Mieke Vrints, de l’asbl « A Place To Live », remercie pour les 18 vélos arrivés à la sacristie ! « Nous avons vendu à peu près 220 jours de vacances chez vous, si tout le monde verse. Waw! Cela veut dire des vacances pour 44 bruxellois qui n’ont jamais été en vacances ! Un tout grand merci ! »

3.         13 juillet : à 19h, à l’église, concert spécial d’une chorale de Bolivie  CORO ARTE CANTO

4.         Le 31 juillet, à 18h, Messe de la st Ignace pour les amis de l’église, et en particulier pour tous ceux qui sont sensibilisés par la Famille ignatienne. Un cocktail dînatoire suivra la célébration dans la Cour d’honneur si tout va bien.

Un texte qui nous a aidés à prier en réunion d’équipe. Pour les  vacances ?

« J’ai entendu un jour un vieux frère, raisonnable et bon, parfait et saint, me parler ainsi :

« Si tu sens l’appel de l’Esprit, écoute-le avec attention, efforce-toi d’être saint de toute ton âme, de tout ton cœur, de toutes tes forces ? Mais si, par faiblesse humaine, tu n’arrives pas à être saint, essaie d’être parfait de toute ton âme de tout ton cœur, de toutes tes forces. Si tu ne réussis pas à être parfait, à cause de la pauvreté de ta vie, essaie au moins d’être bon, de toute ton âme, de tout ton cœur et de toutes tes forces.

Si tu n’arrives pas à être bon, à cause des embûches de l’ennemi, alors tâche au moins d’être raisonnable, de toute ton âme, de tout ton cœur et de toutes tes forces. Si, enfin, tu n’arrives à être ni saint, ni parfait, ni bon, ni raisonnable, à cause du poids de tes péchés, alors tâche au moins de porter ce poids devant Dieu, abandonne ta vie à la divine miséricorde. Et si tu fais cela, sans amertume, humblement, et même jovialement, à cause de la tendresse de Dieu qui aime les ingrats et les méchants, alors tu commenceras à sentir ce qu’est être raisonnable, tu apprendras à être bon, peu à peu tu aspireras à être parfait, et enfin tu soupireras après la sainteté.

Si tu fais cela, chaque jour, de toute ton âme, de tout ton cœur, de toutes tes forces, alors je te l’assure, frère : tu seras sur le chemin de Saint François, tu ne seras pas loin du Royaume de Dieu ». (St François de Leonardo Boff)

https://gallery.mailchimp.com/f28c223951f663f8c79c77471/images/ded43fca-6847-46cb-8d24-748520ea2ec8.jpg

MARDI 02.07.2019 – 19:00 à la chapelle pour l’Europe

JESUS, L’ENQUÊTE.  (THE CASE FOR CHRIST)

Le film en anglais avec sous-titres français. Un journaliste primé – et athée déclaré – applique ses compétences journalistiques et juridiques pour réfuter la foi chrétienne, récemment découverte par sa femme .. avec des résultats inattendus, qui changent sa vie.

MODERATION: Rev. John Wilkinson (Eglise anglicane) et P. Krystian Sowa sj (Eglise catholique)

VACANCES …

À ceux qui sont prêts, bonnes vacances… à ceux qui restent, bon voyage, à ceux qui ne peuvent y penser, bel été et un rappel, le soleil brille pour tous, et le plus important est celui du cœur et parfois nous pouvons aider plus facilement là que dans le ciel… n’oublions pas ceux et celles qui attendent notre visite